La féminisation de l’agriculture

220_24713_0738Selon la FAO, les femmes assurent aujourd’hui plus de 50% de la production alimentaire agricole dans le monde! En Afrique sub-saharienne, les femmes représentent de 60 à 80% de la main-d’oeuvre employée dans la production agricole ! Dans cette région du monde, où les femmes accomplissent, par tradition, la majorité des travaux relatifs à la production vivrière, l’agriculture devient ainsi progressivement un secteur essentiellement féminin…

On constate aujourd’hui au niveau global un phénomène que l’on appelle la « féminisation de l’agriculture », c’est-à-dire la prédominance croissante des femmes dans la production agricole. Cette évolution est, partout dans le monde, parallèle à l’accroissement du nombre de ménages ayant une femme à leur tête. La première cause de ces deux phénomènes est l’exode masculin des zones rurales vers les villes ou à l’étranger et/ou l’abandon par les hommes des activités agricoles au profit d’activités plus lucratives. Souvent, les hommes et les femmes jouent des rôles complémentaires. Parfois, ils ont des tâches et des responsabilités totalement différentes à l’égard de certaines cultures. Là où la culture à grande échelle a été introduite, ce sont les hommes qui ont tendance à s’en charger alors que les femmes se chargent de plus en plus de la production alimentaire familiale et de la culture à petite échelle, à l’aide de technologie rudimentaire.

Et en Europe ? L’agriculture occupe un pourcentage relativement faible de la main d’oeuvre active tant masculine que féminine. Mais notons qu’un tiers des actifs agricoles en France sont des femmes ! Cette tendance persiste depuis plus de 10 ans et tend même à s’accroitre. On constate en effet que dans les exploitations bio, les femmes jouent un rôle très important ! Or le nombre de ces exploitations augmente. Une autre tendance concerne l’élévation du niveau d’instruction et de formation professionnelle des agricultrices, une prise de conscience en matière de défense de l’environnement et de développement agricole durable.