« Mothers, please come back ! »

Mums-in-BusinessRécemment, aux Etats-Unis, Mc Kinsey renoue contact avec les femmes ayant quitté le cabinet pour fonder une famille. Après avoir passé leur début de carrière dans des postes exigeants en matière de disponibilités, nombreuses sont les femmes qui décident en effet de lever le pied à l’arrivée du premier enfant. Aujourd’hui seulement 25% des effectifs du cabinet sont féminins, ce qu’ils identifient comme une terrible perte de talents. Concilier vie professionnelle et vie familiale est l’une des principaux obstacles à l’ascension des femmes dans ces cabinets. Afin d’attirer et de retenir ces mamans, Mc Kinsey mais aussi Bain, ou encore Goldman Sachs ont mis en place des politiques de “retour” avec notamment plus de flexibilité horaire et la possibilité de temps partiel… Mais qu’est-ce que représente un temps partiel dans ce type de jobs en termes de charge de travail ? 🙂

Proposer un temps partiel qui s’avère dans certains cas une surcharge de travail et de pression n’est pas forcément suffisant.. Si, au lieu de stigmatiser les femmes de par leur statut de mère, on essayait plutôt de mettre en place des mesures permettant aussi bien aux mamans qu’aux papas de leur faciliter la vie, de pouvoir mieux s’organiser pour être plus sereins et plus détendus? Quelles entreprises ont réellement envie de soutenir leurs employé(e)s dans leur parentalité? dans la conciliation de leurs différentes vies? Car on parle souvent des phases de la carrière d’une femme, or ces phases se retrouveront de plus en plus chez les hommes, donc soyons proactifs !