Le monde du travail en voie de féminisation ?

1120_Female-leaderLe modèle hiérarchique du « patron » est-il désormais obsolète? Il est de plus en plus remplacé par un nouveau modèle où le « chef » est censé accompagner ses employés pour les motiver et les inspirer. On fait désormais de la place pour le leadership au féminin.. Depuis plusieurs années, différentes grandes écoles et universités proposent des cours sur le leadership au féminin et l’intelligence sociale et émotionnelle. Il s’agit d’une certaine manière de “cultiver le côté féminin”. Mais qu’est-ce que le leadership féminin? Ce type de leadership est caractérisé globalement de la manière suivante: il est plus humain, plus équilibré et plus équitable. Les femmes sont considérées comme davantage focalisées sur les résultats à délivrer que sur elles-mêmes, comme étant plus fédératrices car elles prennent en considération les différents intérêts dans une situation.

Une des grandes différences entre le leadership au masculin et au féminin est que les femmes ne sont pas assez à l’aise dans le networking et sont souvent dans l’auto-censure :  « ce type de job n’est pas pour moi », « je n’ai pas un tempérament de leader », « je n’ai pas les compétences requises ». Or, on ne peut pas être un leader si l’on ne veut pas exercer un certain « pouvoir », mot qui est soit tabou soit carrément détesté par de nombreuses femmes. Le standard féminin de leadership est relativement récent et est donc en plein développement. Veillons à participer à ce développement afin que les modèles de leadership intègrent davantage l’objectif de contribuer au bien-être de toutes et tous !