« L’intelligence du stress »

intelligence du stressDans son livre L’intelligence du stress, Jacques Fradin insiste sur le fait que le stress est un catalyseur de notre intelligence cachée. S’il peut avoir de lourdes conséquences sur la santé physique et mentale, il peut également jouer le rôle de signal d’alarme. C’est en apprenant à identifier ses manifestations qu’on peut parvenir à l’envisager de manière positive. « Le stress émane de notre mode préfrontal, soit le sommet peu conscient de l’intelligence, c’est notre cerveau qui ‘pense’, explique ce docteur en médecine, fondateur de l’Institut de Médecine Environnementale, basé à Paris. Ce stress humain ne provient pas d’un danger vital ou d’une frustration, mais bien d’un obstacle à la production préfrontale, située au carrefour du coeur et de la raison. Avec des outils et des exercices adéquats, on peut apprendre à l’apprivoiser et à développer ce mode, qui est aussi celui de la créativité, de la souplesse, de la relativité… »

« Il existe des clés universelles concrètes pour ouvrir la conscience à l’influence du préfrontal, afin de mieux utiliser son intelligence et ainsi retrouver confiance et sérénité. Une personne sur trois confie être troublée par son emploi, notamment dans son sommeil. Une personne sur quatre estime que sa santé est impactée et que leur fonction les épuise psychologiquement. Le stress prend des formes très différentes: découragement, agressivité, anxiété, comportements compensatoires comme le grignotage ou l’alcool. Concernant les origines du stress, beaucoup de symptômes rencontrés peuvent s’expliquer par un hyperinvestissement émotionnel au travail.  Celui-ci se traduit par une anxiété associée à une surmotivation », complète Jacques Fradin. Les travailleurs qui en souffrent sont souvent confondus avec des gens passionnés. Le stress peut aussi s’expliquer par une démotivation ou une absence de motivation. Tout comme nous pouvons apprendre à gérer nos émotions, apprenons à décoder et à anticiper le stress..

L’intelligence du stress