Choix des études: sortir des clichés

School KidsDès le plus jeune âge, on oriente de manière consciente ou non les choix des enfants concernant leurs études. Or, un diplôme, une orientation, une spécialisation, tous ces choix effectués lors de notre parcours scolaire et de formation vont avoir un impact décisif sur notre vie. Que se passe-t-il dans les cours d’école, durant les jeux, les loisirs? Y a-t-il aujourd’hui une ouverture complète des formateurs, des enseignants – et parents ! – qui garantisse que filles et garçons se voient offrir les mêmes perspectives, les mêmes apprentissages? Qu’en est-il des jeux et jouets proposés dans les magasins pour enfants ? Des stages proposés aux unes et aux autres? Des déguisements lors des fêtes? Des livres relatant des histoires et des contes? Des schémas familiaux?

Il y a fort à parier que nous restons globalement sur une distribution très stéréotypée des rôles: aux filles incombe tout ce qui touche au foyer, au maternage; aux garçons incombe tout ce qui touche à l’exploration et à l’aventure. Ainsi, on tombe dans le schéma réducteur suivant: aux filles, la vie de famille et les soins donnés aux autres, aux garçons, la vie extérieure et la résolution de problèmes. Et ce schéma peut se poursuivre toute notre vie. Que ce soit lors du choix d’étude supérieures, de l’entreprise dans laquelle on veut travailler, jusque dans les loisirs et la vie de couple…

Qu’on se le dise, aujourd’hui, les diplômes dits ‘féminins’ tels que la sociologie par exemple, intéressent le monde des affaires ! La séparation des profils perd de plus en plus sa netteté. Avec un diplôme d’ingénieur, on peut aussi aider les gens ! Les filières techniques et scientifiques sont de magnifiques vecteurs de changement sociétaux ! La technologie est aussi là pour résoudre des problèmes humains ! Une femme peut aussi négocier, convaincre et se dépasser. Et aujourd’hui, des hommes ont envie de s’investir dans les métiers d’aide à la personne. C’est un ré-équilibrage logique et souhaitable non seulement pour l’égalité hommes-femmes mais aussi pour l’épanouissement de toutes et tous ! Alors, stop aux clichés et vive le croisement des profils !