Envie de changement ?

sans-titreSi vous ressentez l’envie de changement, que ce soit au niveau personnel ou professionnel, passez-vous pour autant à l’action ? L’envie de changer de vie, de job, de lieu, de comportement est souvent le résultat d’une insatisfaction chronique, d’un sentiment de non sens et du désir profond d’accorder nos actes à nos pensées. Ainsi, faire le point sur ce que l’on veut, ce qui nous manque aujourd’hui – ou ce qui nous envahit a contrario – est certainement une étape indispensable. Cette étape peut surgir à tout moment. En effet, certaines personnes changent de manière radicale d’orientation professionnelle au début de leurs parcours professionnel par exemple car quelques années d’expérience suffisent parfois pour sentir que l’on a fait ‘fausse route’.. Ce désir de changement intervient aussi souvent lors de caps, qu’ils soient heureux ou malheureux (naissance d’un enfant, perte d’un emploi, …), et nous obligent à plonger au fond de nous-mêmes pour savoir que faire pour la suite de notre vie.

Accueillons le changement, mieux encore, tentons de le ‘piloter’, faisons du changement un allié pour nous épanouir et nous (re)découvrir ! Nous changeons avec l’âge. Notre environnement, nos proches, tout change en permanence. Alors, plutôt que de résister et de perdre notre énergie dans cette lutte vaine, tentons de danser avec le mouvement qui nous entoure et soyons celles et ceux qui mènent notre propre danse !

« Se changer soi, c’est changer le monde. » Nous entendons beaucoup cette phrase n’est-ce pas ? Et c’est une bonne chose car en acceptant de vivre individuellement le changement, en l’accompagnant et en lui donnant de l’ampleur, à condition de savoir ce que nous désirons profondément, celui-ci va nous emmener plus loin encore que ce que nous avions imaginé. Mais il faut aussi apprendre à gérer la ‘transition’, ces étapes sur le chemin de l’épanouissement. Certaines étapes nous donnent l’impression de reculer, de faire du sur place. Le sentiment de ‘chaos’, de malaise, d’inquiétude est tout à fait ‘normal’, il permet de faire le point et d’être ensuite capable de saisir les bonnes occasions.

Nous sommes physiologiquement résistants au changement même quand celui-ci nous est pleinement bénéfique. Il faut en effet accepter l’inconfort de l’inconnu. Excitant pour certains, ou carrément déprimant pour d’autres, être face à l’inconnu est révélateur de ce que nous sommes, des valeurs que nous portons. Et si se changer soi, c’est participer au changement du monde, profitons aussi de ce que nous apporte ce monde! Nous ne sommes pas seul(e)s, il y a certainement d’autres personnes qui aspirent aux mêmes changements, qui les ont déjà réalisés. Inspirons-nous, entre-aidons nous, soyons attentifs à ce qui nous entoure : il y a plein de leviers de changement à notre disposition!

Le changement, c’est une succession d’étapes, parfois presque insignifiantes. Pour ‘apprivoiser’ le changement, pour le gérer de manière de plus en plus efficace, il est très utile de se fixer des petits défis quotidiens, hebdomadaires, mensuels. Le changement ne doit pas forcément être radical. En faisant certaines choses différemment, on peut déjà fortement augmenter sa qualité de vie. Si pour vous, l’idéal serait de ne plus être constamment fatigué(e), alors, pourquoi ne pas commencer immédiatement à remédier à tout ce qui provoque la fatigue dans votre vie quotidienne et vous attacher à tout ce qui vous dynamise ? Très souvent, j’entends mon entourage se plaindre d’être épuisé mais je ne vois pas beaucoup d’actes concrets qui témoignent de leur volonté de mettre fin au cercle vicieux de la fatigue. De même, nous rencontrons tous des personnes qui se plaignent de leur job mais qui ne font par ailleurs aucune démarche pour changer la situation. Refus, parfois très inconscient, de voir la situation changer, et donc de devoir assumer les conséquences d’une autre manière de vivre ?

La perspective d’être régulièrement insatisfait(e) vous séduit-elle ? Qu’avez-vous à perdre en changeant certains aspects de votre vie ? Mais surtout qu’avez-vous à gagner ? Il est intéressant de s’arrêter sur les peurs, blocages et freins qui nous font résister au changement afin de les comprendre et de savoir comment les dépasser. Il est encore plus intéressant d’approfondir ce que l’on gagne à se transformer et à transformer son quotidien.. Un sentiment de fierté de vivre en cohérence avec ce qui fait sens pour nous, avec nos valeurs ? Un sentiment de paix, d’harmonie, d’accomplissement? Un sentiment de vivre selon ses envies, ses aspirations ? et ses fantaisies ! Il n’y a pas qu’une seule « bonne » manière de vivre ! Soyons créatif(ve)s et audacieux(ses)! Oser le changement c’est aussi acquérir plus de confiance en soi, quel que soit le résultat !

En entrant dans la spirale du changement, n’oublions que nous participons à un élan collectif, que nous contribuons à un changement plus global et tant attendu.. Chaque fois que nous sommes fie(è)res de nous, chaque fois que nous sentons que nous faisons le bon choix, tout le monde en profite !

En conclusion, que notre envie de changement se mue en action ! Ne soyons pas seulement les spectateurs(rices) de ce qui nous fait envie …