Michelle Tourneur, « La beauté m’assassine »

delacroixMichelle Tourneur propose de se plonger dans le destin de Florentine Galien. Jeune orpheline élevée dans un austère presbytère breton, Florentine Galien a eu la révélation de l’art grâce à un magnifique livre d’heures médieval et souhaite ardemment devenir peintre. Vocation bien difficile à réaliser pour une femme du 19ème siècle. Elle gagne le Paris bouillonnant et romantique des années 1830. Approcher les artistes, les rencontrer, percer leurs secrets, Florentine est prête à tout pour y arriver. Du Salon du Grand Louvre où figurent les peintres du moment aux blanchisseries où on lave leur linge, elle se faufile partout. Elle parvient à rentrer comme servante dans l’atelier du jeune Eugène Delacroix. Elle vénère l’oeuvre de ce peintre contesté mais visionnaire, hanté par la toute puissance de la couleur. D’abord méfiant, Delacroix comprend les émotions esthétiques de Florentine et son désir de voir le monde à travers ses toiles. Ensemble, ils vont faire alliance avec la beauté et la jeune femme finira par réaliser son projet.