Jacques Salomé, « aime-toi ! »

jacques saloméJ’ai eu le grand plaisir d’écouter récemment Jacques Salomé, psychologue, sociologue, formateur, écrivain, poète et .. plein d’humour sur lui-même, lors d’une conférence intitulée « S’aimer pour aimer les autres »

Les titres de ses (nombreux) livres sont très évocateurs : Parle moi…j’ai des choses à te dire – Si je m’écoutais, je m’entendrais – Bonjour Tendresse – T’es toi quand tu parles – Le courage d’être soi – Pour ne plus vivre sur la planète taire – Aimer et se le dire – Car nous venons tous du pays de notre enfance – Paroles à guérir (à gai-rire !) – Et si nous inventions notre vie – Contes d’errance, contes d’espérance –  A qui ferais-je de la peine si j’étais moi-même ?

Jacques Salomé a aujourd’hui 78 ans et ne manque pas d’énergie car il a passé cette soirée de conférence debout, à faire monter sur scène successivement différents groupes de personnes afin de nous permettre de visualiser tout ce qui se passe dans nos relations, avec nous-mêmes et avec les autres. Régulièrement, il nous a livré ses petits ‘secrets’ personnels, ses ‘travers’ à l’époque où il élevait ses enfants, ses prises de conscience – notamment envers son ex-épouse : sa blonde qui est brune ! – et il a relaté différents témoignages qu’il a pu recueillir lors de ses formations.

Jacques Salomé nous interpelle: quand nous disons ‘je t’aime’, ne disons-nous pas souvent ‘aime-moi !’ Il nous invite à développer une hygiène… relationnelle ! En commençant par s’aimer soi-même, en apprenant à nos enfants à s’aimer tels qu’ils sont, un cadeau pour la vie entière ! Ne soyons pas des ‘handicapés’ relationnels, incapables de recevoir des compliments et de rejeter les messages négatifs. Apprenons le plus tôt possible à rejeter toute violence verbale, à identifier et renvoyer tout message toxique afin de ne pas les accumuler et de laisser la place à tous les messages positifs ! Avoir le réflexe de restituer une parole blessante à celui ou celle qui nous l’a adressée constitue une règle d’or selon Jacques Salomé ! Chaque jour, dépolluons-nous des messages négatifs !

Osons exprimer nos envies ! Soyons conscients de nos peurs, car derrière toute peur, il y a un désir. Apprenons à reconnaître et déposer nos peurs pour nous concentrer plutôt sur nos désirs !

Jacques Salomé a suggéré différentes pistes pour la vie en couple: avant de s’engager dans une relation avec l’autre, être capable de répondre à nos propres besoins. Prendre conscience des rêves de vie de chacun afin de voir si on les partage. Prendre le temps de réinventer la relation de couple régulièrement. Définir précisément les attentes, les apports et les zones d’intolérance de chacun: ce sont souvent les choses qui paraissent les plus ridicules et sans importance qui sont à l’origine de la rupture dans les couples. Des habitudes quotidiennes a priori idiotes (comme dans la salle de bain par exemple !) mais qui irritent et qui deviennent des obstacles à l’amour ! Enfin, ne pas confondre la personne avec son comportement. Etre capable de cesser une relation lorsque celle-ci ne nous convient plus ou nous renvoie à une personne que nous ne sommes plus … Tout un programme n’est-ce pas ?!

Jacques Salomé a aussi parlé spécifiquement des femmes. Des études scientifiques attestent que la relation mère-fils est très différente de la relation mère-fille. Une mère aura, selon les statistiques publiées à ce sujet, tendance à développer une relation plus tolérante et plus câline avec son fils. Par ailleurs, ce sont toujours les femmes aujourd’hui qui assument très majoritairement l’éducation des enfants, donc le changement des mentalités viendra des femmes ! Jacques Salomé estime que nous, les femmes, sommes encore souvent entourées par des Cro-Magnons .. ! Notre première question en rencontrant un homme devrait être : « as-tu fait un travail sur toi ? » car si les femmes veulent aujourd’hui des relations de qualité, elles ont besoin d’hommes et de femmes qui s’aiment eux-mêmes !

Cher Jacques Salomé, merci pour ce très bon moment ! Comme vous le proclamez, tentons de ré-enchanter ce monde, en ré-enchantant notre relation à nous-mêmes et aux autres !