Marie Darrieussecq, « Il faut beaucoup aimer les hommes »

imagesCA0H6DNJMarie Darrieussecq est à la fois écrivaine et psychanalyste. Son premier roman, Truismes (1996) a connu un grand succès. Elle l’a rédigé pendant qu’elle terminait son doctorat et qu’elle était chargée de cours à l’université. Un des thèmes favoris de Marie Darrieussecq est la relation mère-fille, que l’on retrouve dans presque tous ses romans, de Naissance des fantômes à Le pays (2005) en passant par Bref séjour chez les vivants (2001).

Marie Darrieussecq connait le succès mais aussi les critiques. Elle dit ceci en 2011: « Je crois qu’une femme qui écrit, ça rend fou certains hommes et certaines femmes. Une femme qui écrit est une marginale, fondamentalement. » Elle s’illustre aussi par ses engagements: elle est la marraine de Bibiliothèques sans frontières, une ONG qui œuvre pour un accès plus facile au savoir dans les pays en développement.

Dans son prochain roman qui paraîtra en septembre 2013, Il faut beaucoup aimer les hommes, Solange, le  personnage de son précédent roman Clèves,  a rencontré un homme de couleur. Elle le suit au Congo pour tourner un film  adaptation d’Au coeur des ténèbres de J. Conrad.  «Une femme rencontre un homme. Coup de foudre. L’homme est noir, la femme est blanche. Et alors?»