La femme qui tremble

imagesCATCAN4YQui est la femme qui tremble ? C’est Siri Hustvedt. Pourquoi tremble-t-elle ? Parce qu’elle doit prononcer en public un discours en l’honneur de son père, décédé. Siri Hustvedt est l’épouse de Paul Auster. Elle est l’auteur de Tout ce que j’aimais ou encore d’Elégie pour un Américain. Dans La femme qui tremble, elle réunit les souvenirs des perturbations nerveuses qui ont jalonné, depuis toujours, son existence : migraines puissantes et récurrentes, hallucinations visuelles et auditives, moments d’euphorie qu’elle compare à des états mystiques… des symptômes – mais de quoi au juste ? D’une pathologie réelle ou imaginaire ? L’auteure recourt à la psychiatrie, la psychanalyse, la neuropsychologie et la philosophie pour comprendre l’origine de ces handicaps. Qui se cache derrière les tremblements ? Et si nous ne tremblons pas (encore), il n’en est pas moins passionnant de nous plonger dans ce récit à la fois autobiographique et scientifique.