Des femmes de théâtre !

Photo-Monologues-du-Vagin-300x200C’est fou comme autant l’expression ‘homme de théâtre’ semble courante et comme ‘femme de théâtre’ semble plus rare, surtout si l’on sous-entend la personne qui crée une pièce de théâtre… Or, des femmes au théâtre, il y en a toujours eu, même s’il fut une époque où les rôles des femmes étaient joués… par des hommes ! Aujourd’hui, avons-nous atteint plus d’équilibre ? Il me semble que les premiers rôles masculins restent tant disproportionnés par rapport à l’ensemble des comédiens et comédiennes..

Seulement 15% des pièces de théâtre écrites par des femmes sont jouées en France. Et elles ne sont que 25% dans la profession à accéder à la mise en scène… Il existe pourtant de nombreuses femmes qui créent des pièces de théâtre. Eve Ensler a défrayé la chronique avec ses Monologues du Vagin. Yasmina Reza, Amanda Sthers, Julia Olmi, Aline Reviriaud, et beaucoup d’autres encore prouvent la vitalité des femmes de théâtre !

En janvier 2013, avait lieu le festival d’auteures de théâtre (http://parisdesfemmes.blogspot.fr), durant lequel a eu lieu une conférence sur les femmes dramaturges. Je vous propose de lire l’introduction de cette conférence donnée par Aurore Evain, autrice, metteuse en scène, comédienne, éditrice et chercheuse en histoire du théâtre:

« De la reine Marguerite de Navarre, sœur de François 1er, à la Renaissance, jusqu’à Olympe de Gouges, morte sur l’échafaud révolutionnaire, en passant par les premières autrices jouées sur la scène de la Comédie-Française aux XVIIe et XVIIIe siècles, c’est toute une généalogie théâtrale au féminin qui se déroule. Illustrant elles aussi l’inventivité, la richesse et la variété du théâtre de l’Ancien Régime, ces pionnières partageaient la volonté commune de faire entendre la voix des femmes sur cette « place forte masculine » que représentait le théâtre. Et aujourd’hui, qu’en est-il ? La redécouverte de ces devancières n’a-t-elle pas un rôle à jouer dans la quête de visibilité des autrices d’aujourd’hui ? Leur histoire n’est-elle pas un outil de légitimité symbolique ? À travers ces femmes du passé, émergent des modèles féminins forts, garants d’une autorité littéraire, qui viennent rééquilibrer le paysage théâtral au féminin. À la cohorte des comédiennes, muses et héroïnes littéraires qui peuplent l’histoire du théâtre, il est désormais temps d’y adjoindre les autrices. Avec elles, résonne un irréductible féminin,« autrice », auquel on a longtemps fait la guerre, mais qui résiste au fil des siècle, à l’image de ces premières Amazones du théâtre…  »

Pour le plaisir, voici un petit extrait d’Art de Yasmina Reza !