Soledad Bravi, une illustratrice pleine d’humour !

soledadbravi-834x1024Découvrez son univers ici: www.soledadbravi.com, du Girly comme on l’adore ! De la bonne humeur, de l’humour, des couleurs, un côté décalé assumé et un zeste de folie, voilà qui me plaît au plus haut point ! Sa ‘patte’ graphique est unique et derrière ses illustrations, ses BD, ses comic-strips et ses si drôles et beaux livres pour enfants, on devine une forte personnalité, pleine de contrastes et très observatrice des femmes, des paresseuses aux super actives…

2013_0~1

Dans un article du journal Libération, on découvre son parcours: «A la maison, ma mère ne voulait absolument pas qu’on travaille. D’ailleurs, à l’école, on était nuls. J’ai vraiment eu une enfance dans l’imagination.» Le père, cadre bancaire et «dingue d’art», laisse faire, prodigue les références lors des visites au musée tandis que se mère lui transmet l’émotion.Comme elle, Soledad Bravi fait de l’illustration son métier à la naissance de son premier enfant. Exit la pub dans laquelle elle œuvrait depuis sa sortie de l’Ecole supérieure d’arts graphiques Penninghen. Sans regret : «J’y ai beaucoup appris, à commencer par la notion de concept. Mais il y a tellement de blé brassé et le pouvoir du client est tel que ce n’est pas forcément la meilleure proposition qui est retenue. Très frustrant. Et puis, je trouvais atroce de ne pas rester à la maison alors que Margot venait de naître.»

Soledad Bravi a réalisé sa quatrième BD dont l’héroïne, une mère de famille trouve dans le jogging une échappatoire à ce que lui font vivre ses deux filles ados. Une réplique du livre, juste pour vous donner un petit aperçu: « C’est dingue papa comme tu fais plus jeune que maman ! » 🙂 Et tiens, au fait, le jogging, c’est censé aussi faire perdre quelques kilos, cette fuite peut donc avoir des conséquences très favorables ! Et si vous voulez découvrir son regard sur New York, elle a aussi réalisé un guide plein d’originalité car aujourd’hui ses filles vivent à NYC et cela crée une belle opportunité pour leur maman de nous faire aimer cette ville mille fois décrite, certes, mais ici avec les yeux d’une sacrée nana ! Pour la suivre, voici son blog: www.blogdesoledadbravi.com