Agnès Martin-Lugand, « Les gens heureux lisent et boivent du café »

agnesAgnès Martin-Lugand est une auteure française, psychologue clinicienne de formation. Elle a délaissé la profession après six années d’exercice dans le cadre de la protection de l’enfance pour se consacrer à l’écriture. Pourquoi ce titre ? « Lire et boire du café, ce sont deux choses qui me rendent heureuse », déclare l’auteure. En 2010, un reportage télé sur la côte anglaise lui inspire l’histoire d’une jeune femme qui se reconstruit en Irlande, après la perte de son mari et de sa fille. Après avoir essayé la méthode traditionnelle pour se faire publier, l’auteure décide de recourir à l’édition numérique et le succès est au rendez-vous ! C’est un phénomène très réussi de l’auto-édition en ligne ! Aujourd’hui vous avez le choix entre la version papier ou électronique.

J’ai entendu parler de ce livre pour la première fois via une amie qui découvrait alors le plaisir de lire en format numérique et qui m’a avoué l’emmener partout (même dans le noir, pratique un écran lumineux !) tant elle fut prise par ce récit.

J’ai personnellement tout de suite adoré le titre 🙂 et apprécié le thème choisi car il nous taraude toutes et tous… Comment survivre à un tel drame, comment ne pas vouloir, comme l’héroïne au début de l’histoire, disparaître à tout jamais avec ceux que l’on aime ? « Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. » Le tragique fera place à une histoire très romantique.

Et puis j’aime l’histoire derrière le roman, celle d’une jeune femme qui décide de vivre de sa passion, qui se donne les moyens d’y arriver et à qui cela réussit ! Vive les femmes écrivains et vive le numérique qui permet de se lancer en toute liberté !