« Masculin, féminin, la grande réconciliation »

images-11Le monde est-il encore divisé en deux ? D’un côté les hommes, avec des contours bien établis: virilité, autorité, rudesse, et de l’autre les femmes: empreintes de douceur, maternelles et sensibles ? Aujourd’hui, les limites sont plus floues et chacun de nous, homme ou femme, se sent alternativement un peu plus femme ou un peu plus homme selon les moments 🙂

Selon Valérie Colin-Simard, auteure de Masculin-Féminin la grande réconciliation, nous serions tous dotés des deux polarités que nous pouvons explorer selon nos besoins. «Un bouleversement des modèles sans précédent». Les hommes peuvent éprouver des difficultés avec leur identité et avoir de nouvelles attentes. « Les prendre en compte pourrait peut-être nous mener sur le chemin de la grande réconciliation pour un nouvel équilibre. »

Le livre décrit les valeurs du masculin comme l’action, la vie extérieure, l’intellect, la force, la compétition, la logique, la vitesse, la hiérarchie, l’autorité, la stratégie, le contrôle. Les valeurs du féminin sont le foyer, le soin des enfants, la vie intérieure, l’amour, l’intuition, la créativité, la souplesse, la sécurité, l’instant présent, le lâcher-prise et l’ouverture. Donc en toute logique, intégrer en chacun et chacune de nous les deux types de valeurs c’est mener une existence équilibrée et épanouissante !

Ces valeurs ne sont pas incarnées exclusivement par l’un ou l’autre sexe. Lorsque Valérie Colin-Simard
explique que l’être, l’intuition, l’intériorité, le sens du lien, sont des valeurs du féminin, cela ne signifie nullement que seules les femmes sont en mesure de les faire vivre ou de les incarner. Et si être une femme prédispose sans doute à incarner plus facilement ces valeurs, cela ne signifie nullement que les hommes en soient dépourvus, et encore moins qu’ils seraient moins aptes que les femmes à les faire vivre.

Ce livre consiste à revaloriser aujourd’hui les valeurs du féminin. Non pas pour qu’elles supplantent celles du masculin, mais pour qu’elles s’équilibrent, qu’elles s’ajustent. Selon Valérie Colin-Simard, c’est du déséquilibre entre les valeurs du masculin et du féminin que souffre non seulement notre société mais également plus globalement notre humanité, notamment dans ses rapports avec la nature. Valérie Colin-Simard nous dit que la survalorisation de l’action, du faire, de la compétition, de l’intellect, de la rigidité, toutes ces valeurs essentielles
et nécessaires du masculin nous conduisent droit dans le mur. Il ne s’agit plus de ‘faire comme les hommes’ et de renier qui nous sommes !

Nous, les femmes, avons trois options: nous pouvons nous considérer comme des victimes, nous pouvons nous révolter, être dans la lutte et la revendication. Nous pouvons enfin choisir une troisième voie: se réapproprier les valeurs masculines, sans renier notre partie féminine, c’est-à-dire devenir des femmes ‘puissantes’, ce qui permettra de changer le système de pensée. Soyons fières d’être femmes et osons cette troisième voie !

Sortons du ‘tout’ ou ‘rien’, du ‘tout boulot’ ou ‘tout famille’. Sortons de l’apartheid masculin-féminin ! Il ne faut plus se sentir tiraillées entre deux extrêmes mais plutôt trouver son propre équilibre entre sa part féminine et masculine, cela aidera les hommes aussi à s’y retrouver !

Un nouvel équilibre entre les valeurs du féminin et du masculin est-il en cours selon vous ?