Maman poule ou maman cool ?

imagesCAPL4E72Etes-vous une maman dédiée à 100% à ses enfants ou une maman à temps partiel, qui n’est disponible qu’à certains moments? Quel type de maman souhaitez-vous être? Maman zen, maman efficace, maman ludique, maman câline? Le rêve serait d’être toutes ces mamans à la fois non ? 🙂

Il me semble que nous voguons parfois d’une extrême à l’autre… Un jour, nous voudrions nous consacrer entièrement à nos enfants, un autre jour, nous rêvons d’une vie sociale très intense ! Comme toujours, tout est affaire d’équilibre… D’ailleurs, le ‘maternage intensif’, le temps consacré par une mère à ses enfants, sont-ils une garantie de bien-être pour nos enfants ? Les pédo-psychologues indiquent que le juste équilibre est le plus efficace.. Un enfant a besoin de développer son autonomie et a besoin lui aussi d’une vie sociale. On découvre aujourd’hui les méfaits d’une éducation où les enfants sont rois..

Le changement est aussi générationnel. En tous cas, dans mon cas 😉 J’ai été élevée par une maman a priori très disponible car elle a cessé de travailler pour s’occuper de moi et ensuite de ma soeur et de mon frère. Mais elle a toujours considéré qu’elle avait sa vie d’adulte à côté de sa vie de maman, et pas question de faire tous les sacrifices pour nous! Ainsi trouve-t-elle nos comportements actuels, de mamans très soucieuses du moindre geste de nos enfants, très excessifs.. Est-ce du au fait que nous sommes souvent actives professionnellement et donc forcément moins disponibles? Or, les mamans sont souvent plus tristes ou inquiètes que leurs enfants! Avoir une vie de couple et sociale est équilibrant pour les enfants selon les études en la matière.

Ainsi, stop à la guerre des mères ! Il n’y a pas d’un côté, les ‘bonnes’ mères et de l’autre… les ‘moyennes’ ou carrément ‘mauvaises’ mères… selon le temps consacré à nos enfants. Tout excès comporte des risques…

Il n’empêche que certains moments sont plus difficiles que d’autres.. Je pense notamment au retour au travail après une naissance (et idéalement après un congé de maternité ou parental digne de ce nom..). Personnellement, ce fut pour moi une des époques les plus difficiles psychologiquement. J’étais littéralement ‘malade’ de devoir laisser ma petite fille à la crèche, de savoir qu’elle sourierait à des ‘inconnues’, que ce serait ces inconnues qui veilleraient sur elle pendant que je serais ‘vissée’ derrière un ordinateur, à gagner de l’argent .. pour pouvoir entre autres payer cette crèche.. Je ressentais alors un non-sens total, une envie de tout envoyer balader et une profonde injustice. Ma belle-maman m’a appris à relativiser: reprendre le travail c’est un ‘investissement’ pour le long terme, c’est dur, oui, mais pas insurmontable et c’est un facteur d’équilibre et d’indépendance pour soi-même et pour son couple.. Eh oui, la fusion bébé-maman n’est pas éternelle et c’est bien normal car nous mettons des enfants au monde pour les rendre autonomes et indépendants ! Bon, pas la peine de précipiter les choses me direz-vous, ils ont toute la vie pour devenir grands, certes, profitons-un un maximum !!!! Et soyons à fond dans ce que nous faisons, au moment où nous le faisons, c’est peut-être ce qui peut le mieux nous guider dans notre rôle de maman !

Et vous, quel genre de maman êtes-vous? Comment trouvez-vous l’équilibre ?