« Rose ou bleu, seulement si je veux! »

imagesCAHZE7GS« Ce genre que tu te donnes » Voilà le titre de l’initiative belge qui rassemble des ouvrages à destination des enfants et des adolescents et qui abordent de manière originale la place prise par les filles et les garçons. La Ministre de la Culture et de l’Egalité des changes, explique: « Aborder des livres qui ouvrent les horizons des filles et des garçons n’est une sinécure pour personne: parce que les stéréotypes dont il est question ici ont leurs racines dans nos esprits et notre histoire personnelle comme dans notre société. Parce qu’ils sont véhiculés en masse. »

Quelle est l’image des filles et des garçons véhiculée par les livres pour enfants? On constate trop souvent un décalage entre la société actuelle et celle montrée dans les livres. Où sont les femmes pompiers, les papas attentionnés, les familles recomposées, les garçons qui aiment cuisiner, les filles qui se rêvent astronaute? Discuter autour d’un livre, cela permet de décloisonner les rôles et d’augmenter les possibilités de choix et d’identification. Le livre reste un support idéal pour éveiller de façon ludique l’esprit critique. Il a été démontré que féminiser un nom de métier lors de la lecture d’une histoire augmente la confiance des filles à choisir cette voie. L’impact sur leurs possibilités d’avenir est donc bien réel. Pourquoi n’en serait-il pas de même pour les garçons? Qui sont les héroïnes dans les livres pour la jeunesse? Longtemps, deux grands stéréotypes ont co-existé de manière exclusive: la belle, avec ou sans la bête!, et la rebelle, punie ou marginalisée… L’héroïne est souvent encore aujourd’hui représentée par l’image d’un ‘garçon manqué’. L’héroïsme a toujours un genre dominant en littérature de jeunesse: le masculin qui représente l’action, l’aventure, l’audace…

Votre petite fille en a-t-elle marre du rose? Votre petit garçon en a-t-il marre de recevoir des voitures? Votre ado a-t-il ou a-t-elle des réactions que vous jugez rétrogrades? Parce qu’il y a des petites filles qui aiment les jeux de garçons et des petits garçons qui aiment les jeux de filles, différents ouvrages proposés dans la sélection de cette initiative permettent de faire comprendre à nos enfants qu’ils peuvent affirmer leurs goûts et avoir très tôt déjà leur propre personnalité !

Et si des filles devenaient l’espace d’un instant des garçons et vice-versa… C’est l’objet du livre Sous la peau d’un homme. Ils étaient deux frères : l’un riche, père de sept garçons, et l’autre pauvre, père de sept filles. L’aînée, ne supportant plus l’humiliation de son père par son propre frère, lance un défi à son oncle : elle propose à l’aîné de ses cousins de parcourir le monde avec elle pendant un an et un jour. Déguisée en cavalier, la jeune fille se rend au palais d’un prince très connu dans la région, notamment pour son attitude méprisante envers les femmes. Le premier soir, le prince l’invite à dîner. Il est immédiatement séduit par ce cavalier qui le bat aux échecs, discute de politique, d’économie,… Est-ce vraiment un homme ? Pour le découvrir, le prince lui fera subir plusieurs épreuves dont « normalement » une femme ne peut sortir vainqueur. Ce très beau conte traite des rapports hommes-femmes, en montrant les préjugés des hommes vis-à-vis des femmes, et il aborde en filigrane le thème de l’homosexualité. A partir de 7 ans.

Dans la peau d’une fille, un jour, Chris se réveille dans la peau d’Anaïs. Chris, qui était plutôt macho et adorait faire des blagues aux filles, a du mal à s’habituer à sa nouvelle situation. Celle-ci ne dure heureusement qu’une semaine. Mais de retour dans sa peau de garçon, il ne sera plus le même ! Ce petit roman met bien en avant les préjugés d’un jeune collégien à l’égard des filles, et sa remise en question après cette expérience étonnante !


Dans Les éperons de la liberté, Charlotte, 12 ans, a un avenir peu reluisant : elle restera à vie dans son orphelinat où elle n’est pas « à adopter », faisant une trop bonne main-d’oeuvre à la cuisine… Quand le directeur la prive de son travail à l’écurie et que son meilleur ami est adopté, elle décide de s’enfuir. Seule solution à l’époque : elle se déguisera en garçon… Une note de l’auteur explique, en fin de roman, que cette fiction est fondée sur l’histoire authentique de Charlotte Darkey Parkhurst : « Peut-être fit-elle ce qu’il fallait pour survivre à une époque où les femmes avaient très peu de choix pour leurs vies. Je suppose qu’elle sauta sur l’occasion d’être conducteur de diligence, qu’elle était douée, et que cela lui donna une liberté qu’elle n’aurait jamais eue en tant que femme. Comme le dit son épitaphe : ‘Qui pourra encore dire qu’une femme ne peut pas travailler et voter comme un homme ?’ ». A partir de 12 ans.

Dans Papa est à la maison, la vie tranquille d’Élodie s’écroule le jour où elle apprend que son père est devenu chômeur. E s’inquiète mais va vite s’apercevoir que cela signifie plus de temps passé avec son papa, donc plus de tendresse et une inversion complète des rôles parentaux qui ne sera pas pour déplaire, tout compte fait, aux trois membres de la famille…

Tiens, il y a même un livre dont le litre est Nous les hommes! «Buuuuuuuuuuuut ! On est champion du monde ! On va fêter ça les mecs?» Eh bien non, l’un doit rentrer s’occuper du linge sale, l’autre doit nettoyer l’appart et le dernier doit préparer à manger. Ils partent tous sous le regard caustique de notre quatrième larron qui jure au grand jamais ne s’abaisser à des activités de femmelettes. Pas de chance pour lui, de retour chez lui, sa chère et tendre le laisse seul avec son fils et son lange garni pour une virée entre copines.. Toujours avec beaucoup d’humour, Christian Voltz met l’égalité des sexes à l’honneur dans ce petit album. Si le sens des responsabilités échappe à notre protagoniste, la fatalité finit par le rattraper. Et finalement, est-ce si difficile que ça de se mettre à la cuisine et autres activités ménagères qui étaient avant destinées aux femmes si c’est pour passer du bon temps avec son enfant… A partir de 5 ans.

Sélection des livres: http://www.egalite.cfwb.be/fileadmin/sites/sdec/upload/sdec_super_editor/sdec_editor/documents/news/Selection_Ce_genre_que_tu_te_donnest.pdf