Mahalia Jackson, la reine du gospel !

mahaliajackson_wide-a1dc53af2e66b26a872c796c0fe9155a26dc29f6-s6-c30Envie de frissons, envie de vous évader, envie de renouer avec les racines de la ‘soul’, please, please listen to Mahalia Jackson! Waouw ! Quel phénomène…

Mahalia Jasckson n’était pas seulement la reine du gospel, mais aussi une femme engagée qui a milité pour les droits civils à une période où le racisme et la ségrégation battaient leur plein aux États-Unis. Sa foi et sa musique ne faisaient qu’un et elle fit d’ailleurs le serment de prêter sa voix exclusivement aux chansons spirituelles qu’elle interprétait toujours avec beaucoup de passion. Mahalia Jackson, c’est une enfance dans la pauvreté à la Nouvelle-Orléans jusqu’à la Marche sur Washington de Martin Luther King où elle chanta devant une foule de 250.000 personnes. Ce 28 août 1963, alors qu’elle se tenait derrière Martin Luther King, elle a inspiré la fin de son discours: « Parle-leur de ton rêve, Martin »…

Qu’est-ce que le gospel? À la fin du 19e siècle, diverses tendances annoncent la forme moderne des gospel songs, dont l’adaptation d’hymnes protestants classiques par des pasteurs et des musiciens noirs. L’objectif : s’adresser aux populations noires qui s’émancipent peu à peu. Viennent ensuite les jubilee singers, dont le but est de donner une vision respectable des mélodies issues de l’esclavagisme. Plusieurs chorales noires n’hésitent pas à se faire connaître du public blanc. Croisement entre les cantiques religieux et les work songs qui ont rythmé le travail des esclaves afro-américains, le gospel (« évangile » en anglais) rayonnera sur toute la planète grâce à Mahalia Jackson.

Voici un moment de pure émotion: