« La plus belle histoire des femmes »

l'histoire des femmesVoici un livre qui propose une belle synthèse de la condition féminine à travers les siècles. Quatre femmes pour nous raconter notre histoire. Françoise Héritier, anthropologue, ouvre ce livre sur les origines de l’humanité. Françoise Héritier est arrivée à la conclusion suivante: « Partout, de tout temps et en tout lieu, le masculin est considéré comme supérieur au féminin, et ce depuis l’origine de l’humanité. Les deux sexes ne sont pas de même valeur. Les hommes ont toujours échangé des femmes, et jamais l’inverse. L’observation ethnologique nous montre que le positif est toujours du côté masculin. Les femmes ne sont qu’une matrice, un véhicule. Puisque les hommes sont privés du ‘privilège exorbitant’ d’enfanter, il leur faut s’approprier les femmes. L’essentiel, c’est de priver dès l’enfance les femmes de liberté. Elles sont privées du droit de disposer d’elles-mêmes. Les outils de la subordination des femmes sont: privation de liberté, privation de savoir, relégation dans le domestique. Et par voie de conséquence, privation de pouvoir et d’autorité. Tout cela s’accompagne d’une situation de dénigrement. Il faut les dénigrer suffisamment pour qu’elles finissent par voir dans leur assujettissement une situation ‘naturelle’. »

Michelle Perrot est historienne et spécialiste de l’histoire des femmes, Sylviane Agacinski est philosophe et Nicole Bacharan est historienne et politologue. Chacune apporte son éclairage sur la condition des femmes.

Ce livre fait prendre conscience à quel point les origines de la lutte pour l’égalité entre femmes et hommes remontent loin, combien les racines du mépris du féminin sont profondes. Certaines situations lointaines dans l’histoire semblent étonnamment contemporaines… Pour protéger une  chose, il faut d’abord connaître cette chose, ainsi pour défendre le respect envers les femmes, il est important de connaître ‘la belle histoire des femmes’!