Michelle Obama, la very first lady…

140115175432-01-50-women-turning-50-in-2014-horizontal-galleryMichelle, avant Obama, s’appelait Robinson. Elle est née en 1964. Son père était employé de mairie, sa mère femme au foyer, elle a grandi dans le quartier le plus pauvre de Chicago. Michelle Obama est rentrée à Princeton en 1981, avant d’intégrer la faculté de droit de Harvard. Sa thèse portait sur son expérience en tant qu’Afro-Américaine au sein de la communauté universitaire et sur l’attitude et le ressenti de ceux et celles qui, comme elle, ont été marginalisés durant leurs études du fait d’être noir. Elle s’était spécialisée dans la propriété intellectuelle. A la fin de ses études, elle est retournée à Chicago, y a travaillé pour un cabinet d’avocats où elle a rencontré Barack Obama qu’elle était chargée de former et de superviser! Ils se sont marié en 1992 et ont deux filles.

En 1993, Michelle Obama est devenue l’assistante du maire de Chicago. A partir de là, elle a fait en quelque sorte figure de mentor pour son mari: elle l’a aidé à intégrer la sphère politique et c’est en partie grâce à elle qu’il a été élu au congrès de l’Etat et au Sénat à Washington. En parallèle, Michelle Obama a développé le centre de service communautaire de l’université de Chicago.

C’est difficile d’imaginer cette situation aujourd’hui mais lorsqu’on lui a proposé un entretien pour un poste de directrice des affaires communautaires à l’université de Chicago Hospitals, Michelle s’est retrouvée dans une impasse: elle était en congé maternité et en train d’allaiter Sasha, qui était nouveau-née. «Je n’avais pas de baby-sitter. Alors j’y suis allée avec la poussette et j’ai passé l’entretien d’embauche.» Et elle a eu le job !

Michelle Obama a accepté de mettre sa carrière professionnelle entre parenthèses pour soutenir son mari lors des élections présidentielles de 2008. Elle ne cachait pas à l’époque ses inquiétudes concernant la stabilité de leur vie de famille. Elle lui a demandé certaines concessions, comme celle d’arrêter de fumer et de consacrer au moins une journée par semaine à ses filles…

Avec sa campagne Let’s Move !, elle a fait de la lutte contre l’obésité infantile et adolescente son combat.

Michelle Obama a donné quelques conseils aux femmes:  » Regardez comment il traite sa mère! « Ne vous focalisez pas sur son compte en banque ou son titre, mais observez ce qu’il a dans son coeur, ce qu’il a dans l’âme. Regardez la manière dont il prend soin de sa mère et ce qu’il dit sur les femmes, mais aussi sa manière d’agir avec les enfants, en particulier ceux qu’il ne connaît pas. Et le plus important: la manière dont il vous traite ».

Elle a souvent encouragé les femmes à croire en elles: « J’ai toujours essayé de faire passer mes enfants en premier, je viens ensuite, à la deuxième place peut-être, mais pas à la 5e ou la 6e place de mes priorités. Ce que j’ai appris des hommes, c’est qu’ils n’hésitent pas penser à eux ».

Lors d’un dîner à la Maison Blanche pour soutenir des programmes d’éducation pour jeunes filles, elle a déclaré: «Vous ne voyez pas toujours ce qu’il a fallu à beaucoup d’entre nous pour arriver ici. Vous ne voyez pas toujours les milliers d’heures passées à étudier, pratiquer ou répéter, les années passées à travailler pour cette promotion, tous les marteaux utilisés pour briser ces plafonds de verre. Tous –juqu’au dernier, a eu quelqu’un dans sa vie qui a pris le temps de l’encourager et qui l’a inspiré. Aucun d’entre nous n’est arrivé ici seul. »

Quel parcours pour une ex-petite fille qui a du conjuguer beaucoup d’obstacles à son intégration dans la société américaine. Elle joue le « jeu » de la first lady à fond! Dans le futur, y aura-t-il un ‘first gentleman’? aussi charismatique ? 🙂