Etes-vous une femme solaire ?

Enjoying the naturePaule Salomon a écrit un ouvrage qui est tente de répondre aux questions suivantes: Comment retrouver son identité féminine? Comment ne pas se masculiniser dans la compétition tout en jouant à l’hyperféminité de l’apparence? Comment réinventer le rapport à l’homme? Si le livre a été écrit il y a de nombreuses années, les questions restent d’actualité et l’éclairage donné par Paule Salomon est toujours aussi pertinent!

Sommes-nous des ‘femmes solaires’? Paule Salomon: « En chaque femme reposent une partie Eve et une partie Lilith. La partie Eve, aliénée, châtrée, accepte de répondre au diktat masculin, à la loi paternelle, la partie Lilith se révèle en pleine lumière comme une partie divine et se cache dans l’ombre de l’inconscient sous des formes terrifiantes. Quand une femme ne laisse pas parler en elle la partie Lilith, elle se névrose de plus en plus au sein du couple qu’elle a accepté de former sans comprendre ce qui lui arrive, sans comprendre pourquoi elle s’aigrit, devient nerveuse, instable, insatisfaite en permanence. Combien de femmes ont fait taire en elles leur source d’inspiration, leurs désirs et leurs impulsions pour obéir au schéma projeté par leur compagnon ou par la société! Ligotées dans un monde de devoirs et d’images étrangères à leurs sensations profondes, elles sont en lutte continuelle contre elles-mêmes, donc en lutte contre l’homme. L’état de guerre larvée de la plupart des couples est effrayant. Il représente une énorme déperdition d’énergie pour les deux partenaires. »

« La femme solaire représente la femme initiée, ce qui ne signifie pas une femme réalisée qui serait parvenue à je ne sais quel terme ou quelle perfection de son parcours. La femme initiée dispose de la force sexuelle de son destin et elle tente d’accorder ses actes sur cette disposition vitale et spirituelle qui est l’axe de son infinie liberté. »

« L’homme s’accomplira à travers la femme et la femme à travers l’homme. L’homme et la femme ont en eux tous les moyens d’accepter et d’aimer leur différence et leur complémentarité, l’évolution de l’un passe par l’évolution de l’autre. »

Où en sont les valeurs ‘féminines’? « À trop ruser on y perd son âme. La femme ne s’est jamais laissé autant piéger par les valeurs masculines qu’aujourd’hui. Au moment où elle réussit à faire admettre à l’homme qu’il l’a opprimée en toute injustice, au moment où elle accède à des droits légaux et sociaux, elle a abdiqué ses valeurs profondes, elle n’a plus contact avec ce qui fait sa féminité essentielle. Elle travaille comme un homme, elle « baise » comme un homme, elle fait tout comme un homme. Pourtant son émergence en tant que valeur féminine est capitale pour l’avenir de la civilisation. Il est urgent que les femmes prennent conscience car elles seules, sans doute, peuvent éventuellement inverser la pente. Ce ne sont pas seulement les femmes qui doivent entrer dans les gouvernements, dans les professions clés et dans les postes décisionnaires, ce sont les valeurs féminines, c’est-à-dire les hommes et les femmes qui auront compris le sens profond de la vie et qui dirigeront le monde en fonction de ce sens de la construction et du devenir.

« Il paraît urgent que la femme retrouve sa force solaire et que par elle l’homme accède à nouveau à sa lune intérieure pour que la direction de notre civilisation retrouve un cours harmonieux. »

Qu’en est-il du couple? Paule Salomon a écrit La sainte folie du couple, où elle parle des « couples androgynes »: des couples où les deux partenaires sont autonomes financièrement et ont une carrière prenante. La femme assume son côté déterminé, l’homme assume son côté féminin.

« Dans le couple, les deux partenaires sont autorisés à se maintenir non pas à un seul pôle, mais aux deux en même temps : les femmes doivent expérimenter leur force et les hommes leur sensibilité. Il revient donc à chacun de réconcilier les deux figures de son couple intérieur. C’est là une toute nouvelle donne. Et une véritable initiation dans la vie quotidienne, car la conscience nous pousse à travers nos unions à devenir plus complets intérieurement. »

Selon Paule Samomon, « la femme soumise était le portique d’une civilisation du sacrifice, la femme solaire ouvre une civilisation évoluée. »

« La femme révoltée n’est après tout que l’envers de l’endroit que constitue la femme soumise. La révolte n’est encore que l’expression d’un conscience mystifiée dans un rapport de force, mobilisée dans un combat, qui sait dire ce qu’elle ne veut pas et pas encore ce qu’elle veut. La femme doit trouver la voie de son affirmation sereine. » (Paule Salomon)

« Quand sera brisé l’infini servage de la femme, quand elle vivra pour elle et par elle… » (Rimbaud)

« L’amour est une valeur subversive pour la société parce qu’elle éveille deux êtres à d’autres valeurs que les siennes. » (Paule Salomon)