Anita Roddick

Anita-Roddick-LongSteve Jobs fut un leader charismatique et est entré dans la légende… Mais n’oublions pas qu’il existe des femmes entrepreneures d’exception elles aussi ! Comme Anita Roddick, née en 1942 et décédée en 2007, la fondatrice de The Body Shop, qui a eu l’idée d’un concept totalement novateur à une époque où la cosmétique naturelle et biologique était inconnue du grand public !

Née au Sud de l’Angleterre, issue d’une famille d’immigrés italiens modestes, Anita Roddick crée en 1976 ce qui va devenir la première enseigne internationale d’origine britannique. Anita Roddick était une rebelle, elle qui s’est retrouvée à Seattle aux côtés des alter-mondialistes. Son premier combat, elle l’a mené avec The Body Shop contre les méfaits de l’industrie cosmétique: « l’industrie cosmétique me rend folle de rage ». Elle a mené des campagnes de communication pour réhabiliter le corps de la femme et développer l’estime de soi.

Mettre l’entreprise au service de l’intérêt général, telle fut la préoccupation permanente d’Anita Roddick. Elle a créé un nouveau type d’entreprise, soucieuse de vérité dans sa communication, des hommes et des femmes dans son management, de son environnement dans ses modes de production.

Pacifiste, elle a expliqué comment elle a risqué son poste de PDG en s’opposant à la guerre contre l’Irak. Ou encore comment elle a dénoncé dans ses campagnes l’expérimentation animale par l’industrie cosmétique.

Quelques dates… 1976 Anita Roddick ouvre la première boutique, The Body Shop, à Brighton, en Angleterre. 1978 Ouverture de la première franchise internationale, dans un kiosque à Bruxelles. 1986 Première campagne importante, “Sauvons les baleines”, avec Greenpeace. 1990 Création de la Fondation de The Body Shop, pour les droits de l’homme et la protection de l’environnement. 2004 Lancement du programme de fidélisation, Love Your Body. Pourvu qu’Anita Roddick inspire encore beaucoup d’autres femmes et hommes à créer des entreprises responsables et … pleines de bon sens !