« Sushi slim » ou comment garder la ligne à la japonaise !

makiko-sano-japan-300x160Pourquoi les Japonaises parviennent-elles à rester si minces ? Le secret se transmet de mère en fille au Japon ! Makiko Sano a écrit « Sushi Slim » et nous explique qu’en intégrant seulement un repas japonais par jour – déjeuner ou dîner – dans notre régime alimentaire, nous pouvons entretenir sainement notre silhouette. Makiko Sano est spécialiste de l’alimentation japonaise et de la minceur.  Makiko Sano vit à Londres avec ses quatre enfants. Elle y tient le restaurant « Suzu », ce qui signifie « Longue vie en bonne santé »…

De nombreux japonais cessent de manger lorsqu’ils sont rassasiés à 80 %. Ils souffrent peu de maladies cardio vasculaires, leur alimentation est riche en Omega 3, ils consomment peu de viande. On dit que la diversité est le sel de la vie, les japonais mangent plus de 100 aliments différentes par semaine !

Le livre de Makiko Sano résume les 7 clefs du régime japonais : contrôle des portions (servies dans de petits plats différents), utilisation de baguettes (qui permettent de manger plus lentement), faible consommation de produits laitiers et de viande (qui sont les plus riches en teneur en graisses), petit déjeuner copieux et dîner léger et tôt, thé vert, mets délicats vendus en petite quantité, vertus de l’acide (l’acide acétique du vinaigre brûle les graisses)… Dans son livre, Makiko Sano propose des recettes pour épater nos papilles avec les sushis ! Les recettes sont expliquées pas à pas sont très nombreux, chaque geste est décortiqué. On y apprend à réaliser les makis les plus connus (concombre, avocat…) et aussi les plus inattendus (haricots verts et miso, gombos et sésame).

Même les enfants peuvent s’y mettre !

19813

Quels sont les aliments santé ? Gingembre (il contient du silicium, important pour la peau et les cheveux, les dents et les ongles), nori (c’est l’algue des sushis, elle est riche en biotine, important pour la force des cheveux), graines de sésame (qui réduisent le cholestérol, protègent le foie contre les effets oxydatifs), vinaigre (qui réduit les graisses), yuzu (qui contient des antioxydants, beaucoup de vitamine C, des flavonoïdes), miso…

Quel est le parcours de Makiko Sano ? Elle a grandi à Tokyo. «Toute ma famille vivait sur le même terrain et nous avons mangé tous les soirs à 30 personnes ensemble. Chaque membre préparait à tour de rôle la nourriture pour cette grande famille. »

Depuis son arrivée au Royaume-Uni en 1995, elle a fait de la nourriture sa carrière. En 2009, elle a créé sa propre entreprise, Suzu, un restaurant japonais et un bar dans l’ouest de Londres. Elle propose également des cours de sushi et, avant de commencer à enseigner, elle a demandé à un chef sushi, M. Hama, de l’entraîner dans son art. Son conseil était qu’elle devrait d’abord aller travailler dans une poissonnerie, elle y a passé deux années difficiles. «C’était dur. J’ai pleuré tout le chemin du retour dans le bus les six premiers mois. Mais il m’a appris tellement. »

Elle a un petit secret à nous livrer… Elle fait de la soupe au poulet ou au poisson (mérou ou du saumon), pour améliorer leurs avantages immédiats sur la peau. «Je vois une différence dès le lendemain. J’ai l’habitude de le faire tous les soirs. Ma peau est devenue 10 à 15 ans plus jeune!  » Tentée ? 🙂