Muriel Hurtis, reine de la piste !

gal-627963En 2014, à 35 ans, Muriel Hurtis a pris sa retraite après plus de quinze ans de carrière au plus haut niveau. Muriel Hurtis a commencé l’athlétisme à 14 ans. A 19 ans, elle est championne du monde junior du 200 m ! «J’ai commencé l’athlétisme grâce à un professeur d’éducation physique qui a vu mes aptitudes et m’a orientée vers le sprint. C’est vrai que je n’étais pas trop intéressée par le sport. Il m’a sollicité à plusieurs reprises. A force d’insister, j’ai fini par accepter. C’est comme cela que j’ai découvert ce qui est devenu ma passion. Ce qui m’a plu, c’est de me retrouver avec mes copines de l’époque, de s’entraîner ensemble, même si c’est un sport individuel quand on court sur la piste. »

Le 20 mai 2005, elle hérite de la médaille d’or du 200 m en salle des Championnats du Monde en 2003. La Française, deuxième de la course, bénéficie de la condamnation de la première arrivée pour dopage. La longévité de la carrière de Muriel reste exceptionnelle en athlétisme. Muriel fait partie de ces championnes qui ont décidé d’avoir un enfant au milieu de leur carrière. Elle a réussi à revenir au haut niveau après l’accouchement. En 2009, Muriel décide de passer sur 400 mètres. Puis elle privilégie le relais.

Depuis 2012, elle a mené en parallèle sa carrière de sportive de haut de niveau et une formation au terme de laquelle elle sera psychomotricienne, un métier qui vise à soigner les troubles psychologiques d’un patient en travaillant sur les mouvements du corps.

Un sacré défouloir de courir… «Je déverse toute cette rage, toute cette énergie sur la piste et à l’intérieur je suis la Muriel très calme et très discrète ». Je viens de m’y mettre… à 41 ans ! 🙂