Elsa Grangier, une maman épanouie, entrepreneuse et chroniqueuse !

elsa-grangier« Tout est possible, c’est juste une question de timing ! » Comme je suis d’accord avec Elsa Grangier, chroniqueuse dans l’émission Les Maternelles sur France 5 et fondatrice du site http://www.avisdemamans.com. Elles est à la fois une femme entrepreneur et une maman accomplie !

Ah… l’émission Les Maternelles ! A ‘prescrire’ très régulièrement à toutes les mamans ! C’est ainsi que j’ai découvert Elsa Grangier, et quel plaisir de découvrir son parcours: après une prestigieuse école de commerce, elle enchaîne avec 12 ans de marketing pour de grands groupes. Et parallèlement, elle trouve le temps de faire trois enfants, avec un épisode de 2 ans où elle assure seule les revenus du foyer, car son mari fait une pause pour réaliser son rêve : devenir comédien.

De son côté, l’envie de devenir journaliste refait régulièrement surface pour Elsa, avec cette impression de ne jamais avoir réellement été à sa place, de n’être pas suffisamment politique pour atteindre le plus haut des hautes sphères… Tout mène Elsa vers un projet bien à elle : sa propre start-up ! Créer Avisdemamans.com, le «60 millions de consommateurs des jeunes parents» !

Je reprends ci-dessous une interview qu’elle a accordée à http://www.drolesdemums.com. Peut-être – comme moi – vous vous reconnaitrez dans ses propos ! 🙂

Elsa, est ce que tu te décris toi aussi comme une Drôle de Mum, qui ose dire haut et fort qu’être maman, ce n’est pas facile tous les jours ?
Oui j’ose dire moi aussi qu’être maman, ce n’est pas toujours l’éclate absolue et qu’il m’est arrivé parfois de vouloir rendre mon tablier.

Quelles sont les mamans que tu pourrais étrangler ?
Les mamans 1ères de la classe, dont les enfants sont toujours hyper bien coiffés, hyper bien habillés le matin à l’école. Alors que les miens sont souvent habillés en as de pique avec encore des bouts de chocapic collés au coin des lèvres. Mais de façon générale, avec les mères trop parfaites, donneuses de leçon, sur-angoissées, je suis plutôt au spectacle. Elles me font vraiment rire !

Tu es une maman cool ou sévère ?
Cool, trop cool parfois. Je blague avec eux, je danse avec eux… Mon mec me dit souvent qu’il en a marre d’avoir un 4ème enfant à la maison !

Mère parfaite ou mère indigne ?
Mère parfaitement indigne ! Pour être une maman épanouie, il faut avoir des moments à soi, pour soi. Et quand je vois que certaines mères peuvent jouer 12 heures avec leurs enfants alors qu’au bout de 20 minutes je pète une durite, je ne culpabilise pas et j’assume totalement.

Tu es plutôt une maman calme ou stressée ?
Je suis une maman speed. Mais si je devais vraiment me définir, je dirais que je suis une maman super émotive. Il n’y a pas un spectacle de fin d’année où je ne finis pas en pleurs. Je vois mes enfants grandir, et j’ai à chaque fois l’impression qu’ils m’échappent un peu plus.

Est ce qu’on te demande souvent des conseils dans la rue ?
Non pas dans la rue. Quand certaines personnes me parlent, c’est simplement pour me dire que je les fais bien marrer dans l’émission. En revanche, on me pose beaucoup de questions comme « comment gérer la colère de mon enfant ?» sur les messages in box de ma page Facebook.

Les Maternelles ça t’aide au quotidien dans ton rôle de maman ?
Bien sûr. J’apprends beaucoup avec Les Maternelles. L’émission m’a permis de m’interroger sur l’hyperactivité, la précocité, des questions que je refusais de me poser avant. Les Maternelles m’ont rendue plus intelligente qu’avant !

Tu tchatches beaucoup « enfant » avec tes copines ?
J’étais la première des mes copines à être tombée enceinte. Donc quand elles sont tombées enceinte à leur tour, elles m’ont demandé 15 000 conseils. Mais aujourd’hui, on parle davantage boulot, mec, projets d’avenir…

Et le papa, c’est aussi un Drôle de Dad ?
Oui , il est vraiment très présent avec les enfants. Et il gère aussi les tâches domestiques à la maison. Un vrai papa moderne ! Il joue beaucoup avec eux. Il leur apprend des tas de choses. Grâce à lui, mon fils adore lire. Quant aux filles, il leur apprend à faire du vélo, du roller. Bref, c’est le meilleur des papas.

Tes enfants sont aussi des drôles de kids ?
Oh oui. Il y a deux ans, mon fils, à qui j’ai toujours appris à dire la vérité a répondu à mon téléphone alors que je me trouvais aux toilettes. A l’autre bout du fil mon banquier qui demandait gentiment à me parler. Mon fils lui a répondu « Maman fait caca, elle peut pas te parler là ». Je peux vous dire que quand j’ai rappelé mon banquier, je pouvais deviner un grand sourire.

Quelles sont les pires galères que tu as connu en tant que maman ?
Les nounous ! Il y en a une qui est tombée enceinte avant même la fin de sa période d’essai de 3 mois. Et puis une autre qui m’a annoncé son congé pathologique une semaine après avoir annoncé qu’elle était enceinte. Pas simple à gérer… !

Qu’est ce ton rôle de maman a changé chez toi ?
Ça m’a donné de l’audace, de la densité, de la confiance.

Un conseil pour les mamans ?
Il faut qu’elles se fassent confiance et qu’elles apprennent à ne pas trop écouter le conseil des autres.

Les astuces maman d’Elsa

Ton astuce pour les calmer avant d’aller au dodo ?
J’ai découvert un truc génial. C’est la lampe Moulin Roty. On éteint la lumière et on projette des visuels différents sur le plafond (une forêt, une princesse…) et on invente chaque soir des histoires autour de ces images. Ça développe vraiment leur imagination. C’est un super moment qu’on passe tous ensemble.

Ton astuce pour les endormir ?
J’ai un rituel. Je leur chante tous les soirs « Une chanson douce » d’Henri Salvador en remaniant un peu les paroles.

Ton astuce pour gérer les réveils en plein nuit ?
Mon astuce, c’est mon mari. Non seulement il fait les machines à la maison mais en plus il se lève la nuit !
Il nous arrive aussi parfois de les prendre dans notre lit. Récemment ils ont débarqué à 3 dans notre lit… Mais dans ce cas là, je déménage dans le lit de mon fils car ils prennent beaucoup trop de place.

Ton astuce pour te mettre la maîtresse dans la poche ?
Les sorties scolaires. J’adore voir mes enfants dans leur univers scolaire, je découvre plein de choses sur eux. Ça m’arrive même parfois d’espionner un quart d’heure ma fille dans la cour de récréation pour voir comment elle se comporte, avec qui elle joue…

Ton astuce pour obtenir un câlin ?
Il sont tous les trois câlins. Donc on organise des tours de câlins. Mon fils commence un peu à se détacher mais mes filles sont des boules d’amour. L’une des deux ressemble d’ailleurs à un petit chat, toujours en train de se lover contre moi. J’adore !

Ton astuce pour les faire manger de tout ?
J’ai toujours eu tendance à flipper des risques d’obésité, d’anorexie. Je fais donc assez attention à ce qu’ils mangent. J’essaye d’alterner. Je me renseigne sur le menu de la cantine pour éviter de faire la même chose le soir. J’essaye de rendre les repas sympas en faisant des tagliatelles de courgettes plutôt que des rondelles, bref je me creuse la tête. J’essaye de leur faire aimer la cuisine en les faisant participer. Tous les week-end, on déjeune et on dîne tous ensemble. C’est un vrai moment convivial et important pour toute la petite tribu.

Ton astuce pour une grasse mat tranquille ?
D’abord, ils ont tous eu dès leur plus jeune âge une formation expresse de l’utilisation du lecteur DVD. J’ai très vite aussi appris à mon fils aîné à sortir ma fille de son lit à barreaux et à s’en occuper un peu.

Mais si je veux être sûre de dormir longtemps le matin, il n’y a rien de mieux que les grands parents. Quand on part chez eux, ils gèrent les enfants le matin et nous on se fait une grasse mat d’enfer. Ça arrive quatre fois par an et on en profite à fond.

Ton astuce pour concilier ton boulot et ta vie de famille ?
Ma vie c’est un tout. Quand je suis bien au boulot, je suis bien à la maison et vice versa. Tout est lié. J’essaye de passer des moments de qualité avec mes enfants. Des têtes à têtes avec chacun d’entre eux. Et puis j’ai mon homme qui m’aide beaucoup.

Ton astuce pour gérer ses questions embarrassantes ?
Je leur dis la vérité. Enfin, quand ils me demandent comment on fait les bébés, j’évite de leur dire que le pénis de papa entre dans le vagin de maman. Je leur explique de façon plus imagée. Mais j’essaye de me rapprocher au mieux de la vérité. Ça m’arrive aussi de leur faire des schémas pour leur expliquer les choses. Bref on ne ment pas dans la famille. Au point que la dernière fois, j’étais en voiture et j’ai été flashée. J’ai évidemment rien dit à mon mec. Mais quelques jours après, mon fils a balancé l’air de rien « Eh Maman, t’as dit à papa ce qu’il s’était passé la dernière fois en voiture ». J’étais coincée. Comme quoi, ça n’a pas que du bon de dire la vérité !

Les coups de cœur d’Elsa

Maman blues (www.maman-blues.fr) dont je suis la marraine. C’est une association qui aide les mamans à établir un lien avec l’enfant après l’accouchement .
Et l’association CéKeDuBonheur (www.cekedubonheur.com) dont l’objectif est d’améliorer la qualité de vie des enfants et adolescents hospitalisés.

Un conseil ? «J’ai arrêté de vouloir être parfaite. J’ai baissé ma garde sur des tas de choses, pour pouvoir parfois simplement me concentrer sur le fait d’être de bonne humeur.» Bravo ! Cela se voit à l’écran ! 🙂