Une étoile qui monte, qui monte … !

PHOTO-MARGAUX-DERHY1

Margaux Derhy a créé La Petite Etoile il y a deux ans et demi, à seulement 24 ans. C’est grâce à la jeunesse et au regard novateur de sa fondatrice que cette entreprise de conseil, qui s’adresse aux entrepreneurs soucieux d’élaborer un business plan solide, ne cesse de croître. Grâce à elle, les jeunes peuvent plonger en toute sécurité dans la grande aventure de l’entrepreneuriat, en suivant son exemple. Fondée en avril 2011, l’entreprise a déjà accompagné 215 startups et réalisé 3000 teasers avec son site internet leteaser.fr. La Petite Etoile a également co-écrit Backpack, ouvrage de référence des outils pour entrepreneurs, qui s’est déjà vendu à plus de 5000 exemplaires en 9 mois.

Je reprends ci-dessous une interview que Margaux Derhy a accordée aux… chics types ! (www.leschicstypes.fr)

Bonjour Margaux, peux-tu te présenter ainsi que ton entreprise ? J’ai commencé par des études de finance à Dauphine et après, j’ai intégré l’ESCP afin d’acquérir une vision plus managériale. Suite à une expérience dans un cabinet de conseil en stratégie, j’ai décidé de monter mon entreprise actuelle « La Petite Etoile ». Le but c’était d’aider des entrepreneurs à mettre en place un business plan convaincant pour pouvoir communiquer sur leur projet et les aider à réussir leur levée de fonds.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de créer ton entreprise ? Tout d’abord, mon expérience dans un cabinet de conseil en stratégie m’a beaucoup appris, notamment à être rigoureuse et à rentrer rapidement dans le vif du sujet. D’autre part, j’ai deux parents entrepreneurs, je pense que cela a beaucoup compté. Ils m’ont élevé en me disant que l’entrepreneuriat c’est très dur, mais que cette « liberté » est géniale et qu’être salarié, c’est l’enfer.

Comment as-tu choisis le nom de ton entreprise ? Il y a trois raisons principales : Mon premier client m’appelait « ma petite étoile » – Le siège de l’entreprise est situé rue de l’Etoile – Chaque projet est en quelque sorte une « petite étoile »    

Que représente l’entrepreneuriat pour toi Il faut vraiment être une tête brulée, ne pas avoir peur. Il faut prendre rapidement les bonnes décisions. L’entrepreneur doit foncer, ne pas passer ses journées à remettre son projet en question. C’est même des gens qui hypothèquent leur maison sans prévenir leur femme ! L’entrepreneur doit foncer, ne pas passer ses journées à remettre son projet en question.

Cette démarche t’a pris combien de temps entre l’idée, la décision et la réalisation ? Tout s’est déroulé rapidement, je suis aussi une tête brulée et très impatiente. J’ai quitté mon travail en octobre 2010 afin de réfléchir davantage à mon projet. J’ai aidé deux, trois personnes de façon informelle et en décembre, j’ai « bricolé » un petit site. L’aventure a vraiment commencée en janvier 2011 et s’est accélerée grâce à un partenariat avec LD&A Ventures en mars 2011.

Quels conseils donnerais-tu à un entrepreneur qui se lance aujourd’hui ? Le premier conseil, c’est de ne pas perdre de temps à mettre en place une première version trop aboutie du projet, attendre d’avoir beaucoup de retours… mais de se lancer franchement, très rapidement. Le second conseil serait de chercher tout de suite un profil commercial dans l’équipe. Récemment, je suis tombée sur une équipe avec quatre développeurs et le fondateur mais pas de profil commercial. C’est quelque chose de très important pour l’avenir d’une entreprise.

La phrase de fin c’est maintenant et c’est ce que tu veux. Visez toujours la lune, même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles ! OK, je te prends au mot chère Margaux ! 🙂

http://www.lebusinessplan.fr