Berthe Morisot, impressionniste et impressionnante !

Pour la plupart d’entre nous, l’impressionnisme est associé à Manet, Monet, Degas, Renoir, … et qui pense à Berthe Morisot ? Pourtant elle fut une des leurs, totalement intégrée au mouvement, peintre, modèle pour ses amis peintres, elle est une des rares femmes à avoir « épousé » l’impressionnisme de manière aussi fidèle et totale. Comme trop souvent, les artistes hommes éclipsent les artistes femmes alors même qu’il était beaucoup plus compliqué pour une femme d’assumer son statut de créatrice. Qui sait aujourd’hui que Berthe Morisot a été une pionnière de l’abstraction ?

Dominique Bona m’avait déjà ravie avec sa biographie sur Gala, elle m’a entraînée dans l’univers de Berthe Morisot, tout empreint de passion, de délicatesse et de nuances. Il fallait avoir beaucoup de personnalité et de caractère pour vouloir être peintre quand on naît fille dans une famille bourgeoise au 19ème siècle… Berthe Morisot, c’est un portrait de femme qui a longtemps préféré sa liberté, toute relative, à la perspective pourtant toute tracée pour elle: devenir une épouse et mère dévouées.

Dominique Bona parle des femmes artistes qui ont renoncé à poursuivre leur carrière, comme la sœur de Berthe, peintre elle aussi, et explique que Berthe Morisot n’a pas voulu choisir. Elle a assumé ses deux destins: l’artiste et la femme se réconcilient en elle. Le métier et la vie de famille cessent de s’opposer, l’un nourrit l’autre. Berthe Morisot est l’exemple d’une harmonie voulue. Son accomplissement est un modèle de développement personnel.

Nous pouvons admirer des œuvres de Berthe Morisot à Paris au musée d’Orsay et au musée Marmottan. Mais l’essentiel de son œuvre est dispersé dans quelques musées du monde, surtout américains, et dans des collections particulières.

Voici la biographie de Dominique Bona qui se lit comme un roman:

Voici le catalogue de la rétrospective organisée par le Musée Marmottan, retraçant son parcours et son oeuvre: