Nous, les femmes, savons-nous mieux aimer que les hommes ?

52778a493570f684031394b5

Yann Moix déclare : « Les hommes ne savent pas aimer ». Son dernier livre, Une simple lettre d’amour, c’est la lettre d’un jeune homme de 27 ans, adressée à une femme « qu’il crut aimer, quand bien sûr il n’aimait que lui-même ». « Pourquoi ne pas avouer une bonne fois pour toutes, que les hommes sont des tricheurs, des hypocrites, des manipulateurs, des cyniques, des lâches et des faux-monnayeurs, bref: des salauds? Dès lors qu’ils sont aimés, cela leur donne des ailes pour faire valoir cet amour dans d’autres bras, contre d’autres poitrines, entre d’autres cuisses ». « Aimer un homme, c’est fabriquer un infidèle », voilà ce que pense Yann Moix.

Alors, cher Yann Moix, cela voudrait-il dire que seules les femmes savent aimer ? Que pour nous, l’infidélité n’est pas une fatalité ? Que nous sommes moins manipulatrices que vous, les hommes ? Evidemment, il m’est impossible de répondre au nom ‘des’ femmes mais j’ose tout de même un début de réponse : oui, je pense que souvent nous, les femmes, ‘savons’ mieux aimer ! La littérature, l’histoire, le cinéma, le théâtre, les unes des magazines ‘people’ regorgent d’exemples de femmes qui ont aimé à la folie, qui ont plus souffert que fait souffrir et qui ont été parfois cruellement trahies.

Assistons-nous à un changement d’époque, très lent certes, mais peut-être durable ? Il me semble, à moi qui ai aujourd’hui 41 ans, que celles qui me suivent sont non pas moins ‘capables’ d’aimer, mais se respectent davantage, se font donc mieux respecter et s’amusent autant que les hommes en amour ! Serions-nous désormais en train de nous éloigner du cliché de l’homme conquérant, tendu par ses pulsions, face à la femme qui succombe et … tombe… parfois de haut ! Au point que beaucoup d’hommes se sentent aujourd’hui « dépassés » par les femmes ?!

En ce qui me concerne, et cela vaut aussi pour beaucoup de femmes de mon entourage, oh oui, j’ai aimé, j’ai souffert, j’ai du m’extirper de relations ‘toxiques’. Mais j’ai aussi, parfois bien malgré moi, fait souffrir, j’ai aussi été parfois lâche, incohérente, inconsistante, infidèle. Est-ce le passage obligé vers l’égalité entre hommes et femmes ?

La question de nos différences biologiques, je ne la nie pas du tout, mais des pulsions sexuelles, nous en avons aussi, peut-être sont-elles parfois plus subtiles… et encore… rien n’est moins sûr ! J’aimerais beaucoup entendre les hommes sur cette question éternelle du mâle qui dissocie vie sexuelle et sentimentale alors que nous les femmes nous en serions incapables ! 

Une question plus générale: nous, les femmes, continuons-nous à sur-valoriser la réussite de notre vie affective par rapport à tout le reste, tandis que les hommes continueraient à prendre plus de recul et de distance, à ne pas tout sacrifier par amour, contrairement à nous ?! Nous sommes de plus en plus de femmes qui voulons ‘tout’ ! Nous voulons – comme les hommes, c’est bien légitime ! – à la fois une vie active épanouissante et une vie personnelle intense !

Serions-nous plus capables, nous, les femmes, d’aimer « à perdre la raison » tandis que vous les hommes, vous garderiez plus facilement la tête froide ? Je dois avouer que j’ai un doute : j’entends en effet autour de moi plus de femmes que d’hommes s’épancher sur leurs coups de foudre, sur leurs amours, sur leurs désirs, sur leurs passions. Mais peut-être est-ce seulement lié à une manière de communiquer, de s’exprimer différente entre nous, et cela ne vous empêcherait donc aucunement de ressentir autant d’amouuuur !

Chers hommes, dites-le-nous franchement, avez-vous envie de nous aimer ? Chères femmes, aimez-vous les hommes… qui savent aimer ? Maybe, that is the question … !