Emmanuelle Moureaux: l’espace devient couleur !

1421242509567

Née en France en 1971, Emmanuelle obtient son diplôme d’architecte en 1996 après des études à l’école d’architecture de Bordeaux. Fascinée et inspirée par le Japon, elle s’installe à Tokyo en 1996, et y fonde en 2003 « emmanuelle moureaux architecture + design ». Inspirée par les parois traditionnelles japonaises ainsi que par les couleurs et les multiples superpositions de volumes dans la ville de Tokyo, elle développe dans son travail, un concept très particulier de « shikiri », signifiant littéralement «diviser (créer) l’espace avec de la couleur».  Sur la base de ce concept qu’elle a créé en 2004, elle dessine de nombreux projets dans des domaines variés, allant de l’ architecture, l’architecture intérieure, jusqu’au design de mobilier et de produit, en utilisant la couleur non comme un élément de finition appliqué en fin de processus de conception, mais comme un élément tridimensionnel composant et structurant l’espace.

1_emmanuelle_moureaux_sugamo_shinkin_bank_nakaaoki-560x389

«Créer l’espace via la couleur est une constante de ma démarche», dit Emmanuelle Moureaux. Une démarche qui la distingue de ses confrères et consoeurs japonais, peu enclins à varier les tons. «Au Japon, le blanc, le gris et le noir prédominent dans l’architecture», dit-elle. «Ici, on attribue mon goût pour la couleur à mon identité française». Pourtant, ce n’est pas à l’Ecole d’Architecture de Bordeaux, où l’architecte obtint son diplôme en 1995, que naquit l’«obsession». La touche personnelle de l’agence ’emmanuelle moureaux architecture+design’, composée de sept collaborateurs dont l’architecte, est née de la découverte de la capitale japonaise. «Quand je suis arrivée à Tokyo en 1996, j’ai tout de suite été fascinée par les couleurs de la ville». Emmanuelle Moureaux fut aussi interpellée par les superpositions de volumes différents qui donnent de la profondeur à la ville, ainsi que celles des couches culinaires ou vestimentaires. «La strate est proprement japonaise», dit-elle.

A l’occasion de la Shinjuku Creators Festa 2014, Emmanuelle Moureaux a imaginé « 100 Colors », une installation joyeuse et colorée, inspirée par sa vision de la capitale japonaise et installée dans le quartier de Shinjuku. Un projet magnifique, qu’elle espère exporter dans d’autres villes à travers le monde:

100-colors-in-Shinjuku-Central-Park1-640x427