Créez la vie qui vous ressemble !

3189142025_1_2_drVz4sgb

Anne-Marie Jobin propose un livre au titre alléchant ! Créez la vie qui vous ressemble, ce sont des exercices pour retrouver notre énergie créatrice. Formée en travail social et en art-thérapie, Anne-Marie Jobin a développé la méthode du Journal Créatif. 

Voici comment elle présente sa démarche:

« Chacun d’entre nous est un canal par lequel la vie s’exprime. Comme nous sommes uniques, nous manifestons l’énergie de vie que nous portons de façon unique. Une vie qui nous ressemble, c’est une vie où ce canal d’expression reflète le plus possible notre vraie nature, c’est-à-dire nos élans et nos appels les plus fondamentaux, ceux qui émanent de notre centre vital, de notre source. C’est ce que j’appelle aussi une vie faite à la main, le contraire d’une vie préfabriquée où nous perdrions la trace de nos instincts et de notre âme et où nous agirions selon des modes ou des rôles prescrits de l’extérieur.

En d’autres mots, une vie qui nous ressemble, c’est une vie créée à partir de nos élans intérieurs les plus purs, en lien avec notre source d’énergie vitale et créative, et en interaction avec le monde. C’est une vie qui vibre, où nos passions et nos appels les plus fondamentaux se manifestent de façon concrète dans notre quotidien. Au lieu de rester à l’état de rêves, ils s’incarnent, devenant peu à peu réalité. Créer sa vie de cette façon n’a pas à être compliqué et ne requiert pas nécessairement des moyens extravagants. Pourtant, la plupart d’entre nous s’empêtrent dans des schémas complexes de croyances, de désirs et de peurs, et nous ne savons plus ce que nous voulons ni ce que la vie attend de nous. Nous ne sentons plus notre centre, nos élans créateurs, nos instincts.

J’ai une grande foi dans les arts et l’écriture pour révéler, clarifier et endiguer l’énergie créatrice. Si cette conviction s’appuie sur ma formation en art-thérapie, elle se fonde surtout sur des années d’observation de mon propre processus et de celui des participants à mes ateliers. Partager mes observations à ce sujet me semblait essentiel pour que vous puissiez saisir toute la force potentielle des outils que je vous proposerai au fil de ces pages.

L’expression créative sur une base régulière a tout changé pour moi. Elle me permet surtout de voir clair. Qu’est-ce qui est important dans telle situation ? Qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce qu’il y a derrière ce conflit ? Le fait de m’offrir quelques pages chaque jour pour me déposer, m’exprimer et explorer ce qui se passe éclaire toutes ces questions, et bien plus encore. Loin de n’avoir des effets que sur ma vie intérieure, cette activité a de nettes répercussions sur ma vie extérieure. Mes visions sont claires, mes projets avancent bien, j’apprends de mes erreurs, je gère mieux ma vie personnelle, etc.

Quand nous voulons construire notre vie à l’image de nos rêves, les arts et l’écriture sont des alliés formidables, quelle que soit la nature de ces rêves. Ce livre est conçu pour stimuler la créativité générale, et non seulement la créativité artistique. Tout au long de ses pages, je vous proposerai des exercices créatifs en lien avec chaque thème abordé. Les exercices visent à vous aider à explorer où vous en êtes dans votre vie, à aligner vos actions sur ce qui vous interpelle, à stimuler votre énergie et à contrer les blocages liés à votre créativité. Ils combinent de multiples techniques d’écriture, de dessin et de collage, ces trois langages s’entrecroisant tout en s’appuyant sur certains principes de créativité. Si l’écriture reste dominante dans les exercices, le plus souvent je vous suggérerai une combinaison de médiums plutôt qu’un seul. Je crois en effet qu’en multipliant les langages d’expression, on multiplie les voies d’accès à la source de sa créativité. En fait, plus on a de langages, plus on ouvre de portes vers le monde souterrain qui nourrit tant le processus créateur.

La méthode que je privilégie pour réaliser les exercices présentés dans ce livre est celle du journal créatif, mais vous pouvez utiliser un autre format si vous préférez. Le journal créatif est une approche dynamique du journal intime, fondée sur une combinaison des forces de l’art-thérapie, de la psychologie, de l’écriture créative et de la créativité. Il ne s’agit pas d’écrire sans fautes ou de bien dessiner, il s’agit de se créer un espace d’exploration et de création libre de tout jugement. Vous n’avez donc besoin d’aucun « talent » particulier pour profiter pleinement de la démarche proposée ici. Ce dont vous aurez plutôt besoin pour tirer le maximum des exercices, ce sont ces trois ingrédients de base : la spontanéité ; le non-jugement ; et la valorisation du processus et non du produit.

La spontanéité : Durant la création, plus votre expression sera spontanée et libre, plus le matériel inconscient, intuitif ou imaginaire aura de chances d’émerger, de révéler ses mystères et de vous guider. Il s’agit donc d’approcher la création de façon plus intuitive et ressentie que rationnelle. Réfléchissant le moins possible en travaillant, laissez-vous aller à suivre le mouvement créateur tel qu’il se présente. La création spontanée est très près du jeu, du présent et du corps, sujets qui seront abordés plus loin et qui sont d’un grand soutien au déploiement de la créativité.

Le non-jugement : Pour arriver à être spontané, on doit de toute évidence s’abstenir de juger ce qui émerge. Le jugement paralyse l’expression et, de ce fait, est l’antithèse de la spontanéité. En effet, comment se relaxer et laisser émerger spontanément ce qui vient si l’on se critique sans cesse ? Si la critique constructive peut être utile quand on peaufine un projet, elle ne l’est pas nécessairement quand on tente de se laisser aller pour favoriser la libre émergence de matériel brut. Lorsque vous expérimentez, prenez soin de ranger jugement et autocritique, vous n’en avez pas besoin. Accueillez plutôt vos créations avec curiosité et
ouverture.

Le processus plus que le produit : Si vous travaillez spontanément et sans jugement, le processus de création (ce qui se passe pendant que vous explorez) sera empreint de vitalité et le produit de votre action (votre page) perdra de son importance. Par exemple, si votre charge de stress est tombée et que vous voyez plus clair dans les étapes subséquentes de votre projet, que votre page soit « belle » ou pas n’aura pas autant de poids. Si votre page vous plaît, tant mieux, mais il est bon de se rappeler périodiquement que ce n’est pas le but. Vous cherchez à vous connecter à vous-même, pas à faire un journal d’artiste.

Une fois que vous appliquerez ces quelques principes aux exercices créatifs, vous constaterez par vous-même de quelles façons l’expression artistique peut avoir des effets positifs sur votre vie et votre créativité. Vous sentirez tangiblement, je l’espère, le pouvoir de l’art. Mais pourquoi est-ce que ça marche ? Comment l’art nous aide-t-il à voir plus clair dans notre vie ? Voici, à mon avis, les quatre raisons principales qui expliquent les effets bénéfiques de la démarche : le relâchement de l’énergie ; la distanciation ; l’effet miroir ; et le contact accru avec ce que je nomme le plus vaste. Tous ces aspects bénéfiques de l’expression artistique peuvent être observés à un moment ou à un autre du processus créateur.

Le relâchement de l’énergie : Le fait de créer quelque chose par le moyen d’images, de mots, de symboles, de gestes, fournit un exutoire à l’énergie contenue en vous. Celle-ci est relâchée, des émotions ou des pensées qui échappent au conscient peuvent être libérées, et cela permet de se maintenir en équilibre psychique. Le fait d’avoir un canal d’expression procure une soupape de sécurité quand la charge intérieure est forte. Des recherches médicales ont même démontré que l’expression diminue le stress et, par le fait même, stimule le système immunitaire. S’exprimer, c’est bon pour la santé.

La distanciation : Dans l’expression artistique, des fragments de la vie intérieure prennent une forme tangible. Le fait d’avoir devant vous un produit issu du monde intérieur — un texte, un dessin, un collage, etc. — crée une distance avec l’aspect de vous qui s’est exprimé. Vous avez gagné de la perspective par rapport à ce qui se passe, ce qui permet un regard neuf, plus frais, plus ouvert. Prenant davantage la position du témoin, vous pouvez alors mieux observer les vagues qui passent, au lieu d’être submergé.

L’effet miroir : La création vous offre un reflet de ce qui se passe en vous. Révélant ce qui échappe à la conscience, elle devient une sorte de boussole qui peut vous guider dans votre parcours. Pour bénéficier de cet effet miroir, privilégiez une méthode plus exploratoire qu’interprétative. Entrez intimement en relation avec vos créations et explorez-les avec ouverture, en évitant les interprétations hâtives. Vous y découvrirez de nouvelles inspirations, des informations sur la nature de certains blocages, des réponses à vos questions, etc. En d’autres mots, observer les créations avec attention amène de nouvelles informations.

Le contact accru avec le plus vaste : Plus vous vous laissez aller à la création, plus vous jetez de ponts vers vos profondeurs. Par l’effet miroir, votre relation avec votre inconscient s’enrichit et vous nourrit. Par exemple, le fait de sentir que vos inspirations peuvent venir spontanément ou que vos questions s’éclairent lorsque vous vous déposez en vous-même peut éventuellement créer en vous la sensation d’être accompagné par quelque chose qui vous dépasse. Vous sentant soutenu, vous gagnez en confiance, ce qui augmente la fluidité de l’énergie créatrice et se répercute à toutes les étapes du processus. Vous devenez cocréateur avec la vie plutôt que créateur isolé, et cela est infiniment apaisant.