Nos enfants prennent-ils trop de place dans nos vies ?

imagesca4h8v26

Beaucoup de mamans, consciemment ou inconsciemment, cherchent – et trouvent? – le bonheur à travers leurs enfants. Quelle est la nature de l’amour qui nous lie à nos enfants? L’amour entre un parent et son enfant est a priori un amour inconditionnel, absolu. En tant que mamans, ne ressentons-nous pas parfois une fusion, une symbiose si intense et si forte avec nos enfants que ceux-ci ‘prennent’ en quelque sorte toute la place… la place de notre partenaire notamment…

Comment éviter de tomber dans des attentes irréalistes? Amour trop exclusif ou trop protecteur? Amour qui étouffe, qui oppresse? Pour certains enfants, les attentes de leurs mères deviennent une source de tensions dont ils tenteront de s’échapper le plus tôt possible. Aimer son enfant plus que tout et en attendre l’épanouissement personnel, voilà un risque bien grand à prendre. En effet, aucun enfant ne devrait porter sur ses épaules une telle charge affective, un tel besoin d’amour ou de reconnaissance.

Arrêter de travailler, ou mettre sa carrière professionnelle sur pause, afin de vivre plus pleinement sa vie de famille, pourquoi pas? Il est parfois si difficile de tout concilier. Mais alors gare au ‘retour de boomerang’.. Une mère qui dit avoir sacrifié sa vie professionnelle ou personnelle pour ses enfants n’attend-t-elle pas, légitimement selon elle, une vie familiale parfaitement harmonieuse? Comment gérer alors les conflits et les frustrations qui ne manqueront pas de survenir? Comment passer le cap lorsque les enfants auront leur vie ‘à eux’, dont nous serons petit à petit exclues. C’est la base de notre rôle de parent: aider nos enfants à devenir des êtres indépendants…

Combien de mamans se retrouvent de plus en plus isolées, qu’elles soient célibataires ou en couple, et vivent quasiment exclusivement à travers l’amour qu’elles portent à leurs enfants et que ceux-ci leur donnent. Or, toute maman qui a des enfants adolescents sait qu’un jour cette ‘fusion’ peut s’arrêter, parfois bien plus tôt que prévu tant les enfants ont besoin de se confronter, de s’opposer. La lune de miel s’achève ainsi parfois brutalement et laisse des mamans désorientées, quelle tristesse et insatisfaction…

Que faire alors pour trouver l’équilibre? Ne pas oublier que chacun a sa place: nous, les mamans, eux, les enfants, nos partenaires, notre famille, nos amis. Grandir entouré d’un ‘réseau’ d’amour qui ne soit pas exclusivement maternel, quelle richesse non? Et avoir soi-même avoir des sources d’amour, de plaisir et de bonheur multiples, même si nos enfants gardent évidemment une place toute particulière 🙂

Quelle place ont vos enfants dans votre vie?