Quelle femme va devenir ma petite fille ?

Je suis la maman d’une petite coquine qui aura bientôt 7 ans et je me demande déjà quelle adolescente, quelle femme elle deviendra. Conservera-t-elle encore longtemps son innocence, son insouciance, sa spontanéité ?

Il y a selon moi un moment de bascule dans la vie des jeunes filles, un moment où l’on commence à s’inquiéter du regard des autres sur soi, un moment où l’on se soucie de plaire aux autres, de se conformer à leurs désirs.

A voir le nombre de tutoriels sur le web où de très jeunes filles passent des heures à apprendre à comment se coiffer et se maquiller, cela me fait penser que la pression pour être à son top physiquement existe toujours et peut-être même de plus en plus tôt…

Les garçons adolescents ont-ils changé eux ? Comment voient-ils les filles ? Que valorisent-ils chez elles ? Que font-ils, eux, pour leur plaire ?

Je côtoie des jeunes filles et des femmes qui manquent de confiance et d’estime d’elles-mêmes, qui ont des difficultés – parfois même passé l’âge de 50 ans –  à s’octroyer de la valeur, à se faire respecter.

Nous élevons nos enfants en visant leur épanouissement et leur autonomie, et une des premières choses que nous leur souhaitons, c’est que nos garçons et nos filles connaissent leurs besoins, leurs limites, vivent dans le respect d’eux-mêmes.

Ainsi, le plus grand trésor que nous pouvons construire n’est-il pas une saine confiance en eux-mêmes, une confiance qui leur permet de s’épanouir non pas uniquement au travers du regard des autres, mais dans la bienveillance envers eux-mêmes, tout en vivant en harmonie avec les autres.

Je rêve d’un monde où toutes les petites filles d’aujourd’hui deviendront des femmes vivant en accord avec leurs propres besoins et désirs, des femmes qui conserveront leur authenticité et leur originalité.

Petites filles, jeunes filles, jeunes femmes, à nous toutes les femmes, je nous souhaite un profond respect de nous-mêmes !