Arundhati Roy, écrivaine et militante indienne

Arundhati Roy est reconnue pour son engagement en faveur de l’écologie, des droits humains et de l’altermondialisme.

Elle s’est engagée contre les essais nucléaires indiens, a dénoncé les dérives de la droite nationaliste hindoue, a lutté contre l’exclusion des dalits (les intouchables).

Elle a écrit deux romans: Le Dieu des petits riens il y a 20 ans et aujourd’hui est publié Le ­Ministère du bonheur suprême.

Son espoir: « voir émerger des tumultes du monde une forme de justice sociale ».

« Non seulement en Inde mais partout dans le monde, un système économique qui divise les gens est en train d’être créé. »

« Je décris comment ce système pulvérise les personnes vulnérables dans ce pays. »

« Comment pouvez-vous accepter qu’on mutile des centaines de gens au Cachemire ? Comment pouvez-vous accepter une société qui, depuis des milliers d’années, a décidé qu’une partie de sa population pouvait être appelée « intouchable » ? Comment pouvez-vous accepter une société qui brûle les maisons des populations tribales et les expulse de leurs foyers au nom du progrès ? »

« Quelque chose naîtra, soit de la destruction totale soit d’une sorte de révolution, mais ça ne peut juste pas continuer comme ça. »

 

Les deux romans d’Arundhati Roy: