Où sont les femmes dans le secteur numérique et l’intelligence artificielle ?

Aujourd’hui nous les femmes sommes quasiment absentes du secteur numérique. Ce secteur reste majoritairement préempté par les hommes. La féminisation des études scientifiques semble avoir progressé. Aujourd’hui, en France, 27%1 de femmes sont présentes dans les écoles d’ingénieur. Mais cette évolution globale cache de grandes disparités entre secteurs et disciplines : les femmes se tournent vers la médecine ou l’agronomie mais « boudent » le numérique.

Blockchain, intelligence artificielle, big data, cyber sécurité, objets connectés, cloud… Le numérique est présent partout. Il est devenu un moteur essentiel du développement économique et de la transition écologique.

Nous les femmes sommes demandeuses d’usages toujours plus nombreux du numérique (e-commerce, services, vie quotidienne, services publics…). Ainsi, promouvoir la mixité dans la conception et le développement de nouveaux services numériques permettrait d’étendre et de mieux adapter les usages.

L’intelligence artificielle va changer le monde : de la santé à la mobilité en passant par l’éducation ou la sécurité publique… Or, si nous les femmes ne sommes pas impliquées dans cette révolution, que deviendra notre société ?

Si les femmes ne prennent pas le tournant de la tech, elles seront plus vulnérables face aux bouleversements socio-économiques dont les effets sont déjà là.

Il est donc indispensable que les femmes soient au coeur du réacteur, pour en être les bénéficiaires plutôt que les victimes.

Depuis très longtemps, il y a cette idée que la technologie serait une fin en soi, alors qu’elle est un moyen qui permet de réaliser un projet, qui ne peut avoir rien de technologique en soi ! Si les jeunes filles et femmes ne se tournent pas spontanément et ne sont pas encouragées à se tourner vers ces formations, c’est à cause de cette idée reçue qui entretient une certaine ignorance sur l’ubiquité de la tech. Pour changer la donne, il faut encourager les modèles proprement féminins, c’est ce que nous faisons avec StartHer.

Joanna Kirk, co-directrice de StartHer

D’utilisatrices, devenons des actrices, osons être des ‘geeks’, soyons au rendez-vous ! En France, le collectif Femmes@Numérique propose des actions pour rétablir une représentation homogène des femmes et des hommes dans le secteur numérique.

En 2017, le secteur du numérique emploiyait seulement 33% de femmes et ce principalement dans les fonctions dites « de support » telles que les ressources humaines, l’administration, le marketing ou la communication. Parmi les techniciens d’études et du développement en informatique, 16% sont des femmes. Parmi les techniciens en installation, maintenance, support et services aux utilisateurs en informatique, elles ne sont que 14%. En 2016, 9% des startups françaises étaient dirigées par des femmes. Quant à la part des femmes codeuses elle est de 27%, et seulement 11% de femmes travaillent dans la cybersécurité. Enfin, il y a seulement 20% de femmes au sein des DSI des grandes entreprises françaises.

Ces chiffres ne sont pas une exception française. Le même constat est fait dans de nombreux pays, aux États-Unis, en Europe et notamment dans certains pays nordiques et scandinaves pourtant reconnus comme avancés en matière de mixité.

La mixité femmes-hommes est impérative dans un secteur dynamique où les recrutements et les créations d’emplois sont les plus nombreux. Dans l’industrie du numérique français, 94% des professionnels sont en contrat à durée indéterminée et 69% bénéficient du statut de cadre.

Comment remédier à la situation ?

Il est nécessaire d’agir auprès des institutionnels, des étudiants, des lycéens, des collégiens, des élèves du primaire voire de la maternelle, des enseignants et des parents pour combattre les stéréotypes et encourager les filles à faire carrière dans l’industrie numérique.

Sensibiliser les filles aux métiers du numérique

Le collectif Femmes@Numérique préconise d’intervenir au plus près des jeunes filles dans les écoles pour démystifier le numérique et au travers d’ateliers collaboratifs et de kits pédagogiques, leur donner de l’appétence et le désir de découvrir et s’orienter vers les métiers du numérique.

La formation professionnelle continue

Il s’agit de développer des cursus adaptés aux besoins des entreprises sur les métiers du numérique et offrir la possibilité, tant aux femmes qu’aux hommes, de donner une nouvelle orientation à leur carrière.

Et vous, êtes-vous attirées par le secteur numérique, avez-vous envie de développer vos talents de ‘geek’ ?