Helena Norberg-Hodge, militante écologiste et philosophe

N’avons-nous pas besoin, nous les femmes, de sources d’inspiration féminines ? Helena Norberg-Hodge a fait ses études en Suède, Allemagne, Autriche, Angleterre et aux États-Unis. Elle parle sept langues. Elle est cofondatrice du Forum International sur la Mondialisation, une alliance de groupes militants, d’écoles, d’économistes, de chercheurs et écrivains, pour utiliser la pédagogie comme moyen de réponse à la mondialisation économique libérale. Elle est impliquée dans le Réseau Mondial d’Écovillages et a dirigé le Projet Ladakh, pour développer durablement le plateau Tibétain. Elle a reçu le « Prix Nobel Alternatif ».

Helena Norberg-Hodge a realisé un film – L’économie du Bonheur – sur les impacts environnementaux, sociaux et économiques de la globalisation. Avec ce film tourné en 2011, elle a été une pionnière du mouvement de l’économie locale.