La contraception, encore un fardeau pour nous les femmes !

La responsabilité de la contraception ne devrait pas reposer uniquement sur les épaules des femmes ! La contraception, encore une charge mentale supplémentaire pour nous les femmes…

En France, 80 % des femmes utilisent un contraceptif exclusivement féminin, d’après l’Institut national d’études démographiques. Mais connaissons-nous suffisamment les risques pour notre santé ? Les effets secondaires des pilules contraceptives peuvent être dramatiques.

Les interruptions de grossesse sont à la fois douloureuses physiquement et psychiquement. Bien trop souvent, les jeunes filles et les femmes se retrouvent seules à devoir tout gérer.

« Quasiment aucun de mes petits copains ne s’est jamais soucié de savoir si je prenais une contraception » déplore Marine, étudiante en médecine, 28 ans.

Cette charge mentale est chronophage: il faut se renseigner, prendre des rendez-vous médicaux réguliers. Elle est aussi financière. Et enfin il faut faut gérer les contraintes au quotidien.

Nous les femmes connaissons encore globalement mal comment fonctionne notre corps, quels sont les types de contraception qui nous conviennent le mieux – or ils évoluent tout au long de notre vie. Nous sommes encore trop souvent mal informées et accompagnées.

La sous-representation des femmes dans le monde scientifique et les formations insuffisantes que les médecins reçoivent en matière de contraception rendent la situation encore plus compliquée.

Certaines femmes se retrouvent aujourd’hui dans des situations dignes du siècle dernier, c’est intolérable !

Nous avons besoin de plus d’éducation sexuelle à l’école, de plus de cours sur la reproduction, de plus d’informations et de formations sur toutes ces questions.

Il est temps que notre société évolue pour que la responsabilité de la contraception et de la grossesse soit partagée. Nous faisons l’amour à deux, pourquoi être seule pour en assumer les conséquences ?

Assumer chacun·e ses responsabilités et sa fertilité, alterner la charge contraceptive, partager les risques et le plaisir, ne pourra être envisagé qu’en provoquant une transformation radicale de nos scénarios culturels.

http://educationsante.be/article/contraception-ou-sont-les-hommes/